May voit une occasion de s’entendre avec les libéraux et le NPD sur le climat

OTTAWA — La chef du Parti vert, Elizabeth May, espère user de l’influence de son caucus de trois membres afin de faire progresser certains dossiers sur lesquels son parti pourrait s’entendre avec les libéraux et les néo-démocrates, notamment en matière d’environnement.

Mme May a discuté avec le premier ministre Justin Trudeau depuis l’élection de lundi et s’attend à entretenir un dialogue continu avec les chefs des partis fédéraux avant la reprise des travaux parlementaires.

Dans une entrevue mercredi, Mme May a affirmé qu’elle entrevoyait la possibilité d’un consensus avec les libéraux et les néo-démocrates sur des enjeux clés, notamment des actions plus musclées pour lutter contre les changements climatiques, la mise sur pied d’un régime d’assurance-médicaments et une baisse des tarifs de téléphonie sans fil.

La chef du Parti vert estime que les libéraux seront incités à démontrer qu’ils obtiennent des résultats dans un Parlement minoritaire s’ils veulent rester au pouvoir.

En conférence de presse mercredi, M. Trudeau a affirmé sa volonté de collaborer avec les autres partis sur certaines priorités, notamment la lutte contre les changements climatiques.

Mme May espère que les chefs accepteront également d’adopter un ton plus posé dans les débats parlementaires, après avoir constaté un effritement du respect et du décorum lors de la dernière session.

Les plus populaires