McArthur avait été arrêté puis relâché en 2016: un sergent accusé de manquement

TORONTO — Un policier de Toronto qui fait face à des mesures disciplinaires à l’interne liées à l’arrestation puis à la libération, en 2016, du tueur en série Bruce McArthur souhaite que sa cause soit entendue par un arbitre indépendant.

McArthur, qui a plaidé coupable la semaine dernière à huit chefs de meurtre au premier degré, tous liés au village gai de Toronto, avait été interrogé par la police il y a quelques années dans le cadre d’un incident séparé et sans rapport avec les meurtres, mais il n’avait pas été accusé.

Le sergent Paul Gauthier fait face à des accusations d’insubordination et de manquement au devoir. Son avocat a déclaré au conseil disciplinaire de la Police de Toronto que l’affaire devait être soumise à un arbitre indépendant plutôt qu’à un surintendant de la police, désigné par le chef, Mark Saunders.

Me Lawrence Gridin a commencé à présenter ses observations mardi, mais on lui a indiqué qu’il était trop tôt pour procéder. Le sergent Gauthier devait comparaître pour la première fois, mais il n’était pas présent à l’audience, qui a ensuite été ajournée au 26 février.

Ni la police ni Me Gridin ne veulent commenter la nature exacte des accusations, qui ont trait au rôle joué par l’agent Gauthier lorsque Bruce McArthur a été arrêté, mais pas accusé. L’avocat a déclaré à l’extérieur de la salle d’audience que les preuves montreraient que son client «avait contribué» à l’identification de McArthur comme tueur en série, et qu’il n’avait pas nui à l’enquête.

L’unité des normes professionnelles de la Police de Toronto a ouvert une enquête interne liée à l’affaire McArthur en mars 2018, deux mois après que le paysagiste indépendant a été accusé de meurtre. Cette enquête interne a été amorcée lorsque l’enquêteur responsable de l’affaire McArthur a découvert des informations «préoccupantes» en rouvrant deux enquêtes précédentes portant sur cinq hommes disparus du village gai.

Les plus populaires