McArthur avait été interrogé en 2013 relativement à trois disparitions

La police de Toronto s’était déjà intéressée au tueur en série Bruce McArthur quelques années avant que celui-ci ne soit inculpé de meurtres, révèlent des documents judiciaires.

Selon ces documents soumis au tribunal par des policiers en quête d’un mandat de perquisition, les enquêteurs avaient interrogé McCarthur à la fin de 2013 relativement aux disparitions de Skandaraj Navaratnam, Abdulbasir Faizi et Majeed Kayhan.

La police affirmait alors avoir découvert l’adresse électronique d’un certain «silverfoxx51» dans la liste des contacts supprimés dans l’ordinateur de M. Navaratnam. Le surnom figurait également dans un bloc-notes appartenant à M. Faizi.

Le contact supprimé comprenait aussi un numéro de téléphone associé à McArthur dans une base de données de la police. Celui-ci avait été arrêté en 2005 pour conduite sans assurances valides.

L’adresse du courriel correspondait à celle d’un profil d’un site internet pour adultes, silverdaddies.com. Les photos accompagnant le profil ressemblaient à celles d’un certain Bruce McArthur dans une base de données du ministère des Transports et d’une autre d’un ami Facebook de M. Navaratnam.

Les policiers racontaient aussi que McArthur leur avait déclaré qu’il était ami avec M. Navaratnam. Il avait aussi reconnu avoir eu une relation sexuelle avec M. Kayhan, mais nié connaître M. Faizi. Il a aussi dit avoir appris la disparition de M. Navaratnam par des affiches placardées dans le quartier.

McArthur a plaidé coupable le mois dernier à huit chefs de meurtre au premier degré, dont ceux de MM. Navaratnam, Faizi et Kayhan. S’ajoutent à cette morbide liste les noms d’Andrew Kinsman, de Selim Esen, de Dean Lisowick, de Soroush Mahmudi et de Kirushna Kanagaratnam.

Ces meurtres ont été commis de 2010 à 2017.

L’homme de 67 ans a été condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Les documents démontrent aussi que les enquêteurs n’ont réalisé avoir déjà interrogé McArthur qu’après l’avoir identifié comme personne d’intérêt pour la disparition de M. Kinsman en 2017.