McConnell veut un vote pour pourvoir le siège laissé vacant par la juge Ginsburg

WASHINGTON — Un peu plus d’une heure après l’annonce du décès de la juge de la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg, vendredi, le chef de la majorité au Sénat, le républicain Mitch McConnell, a promis de soumettre le candidat du président Donald Trump pour le siège désormais vacant au vote avant les élections de novembre.

M. McConnell a affirmé sans équivoque dans un communiqué que le candidat désigné par M. Trump ferait l’objet d’un vote, même si le Sénat sous contrôle républicain n’avait pas accordé un vote au candidat du président Barack Obama dans les mois ayant précédé l’élection de 2016.

Le décès de la juge Ginsburg devrait bouleverser la campagne présidentielle, et risque sans doute d’accroître les tensions dans une campagne déjà profondément polarisée.

Donald Trump a qualifié Mme Ginsburg de «femme extraordinaire» et n’a pas fait mention du siège vacant à la Cour suprême en mêlée de presse avec des journalistes à la suite d’un rassemblement à Bemidji, dans le Minnesota.

Donald Trump est monté sur scène pour un rassemblement quelques minutes avant l’annonce de la mort de Mme Ginsburg. Il a parlé pendant plus de 90 minutes, sans jamais en faire mention, étant peut-être à ce moment dans l’ignorance de la nouvelle.

Mais il a affirmé que quiconque serait élu en novembre aurait la capacité de pourvoir potentiellement plusieurs postes vacants à la Cour suprême. «Ce sera l’élection la plus importante de l’histoire de notre pays et nous devons bien faire les choses», a-t-il déclaré.

Le candidat démocrate Joe Biden, de retour au Delaware après avoir lui aussi fait un arrêt dans le Minnesota, a salué le parcours de la juge Ginsburg à son arrivée.

Mme Ginsburg était «non seulement une personne plus grande que nature dans la profession, mais un être aimé et chéri». Elle se «tenait debout pour nous tous».

Laisser un commentaire