McDaniel brigue un troisième mandat à la tête du Comité national républicain

Ronna McDaniel, la présidente du Comité national républicain, brigue un troisième mandat de deux ans à la tête de l’organisation après la performance plus forte que prévu du parti aux élections de novembre, même si le président Donald Trump a perdu.

Dans une lettre adressée mercredi aux 168 membres du Comité national républicain pour annoncer sa candidature, Mme McDaniel a déclaré qu’elle avait le soutien de Donald Trump, du chef de la majorité au Sénat Mitch McConnell et du chef de la minorité à la Chambre Kevin McCarthy, ainsi qu’une supermajorité de membres du comité — ce qui assure sa victoire.

Mme McDaniel avait été choisie par Donald Trump il y a quatre ans et il l’a appuyée pour un nouveau mandat environ une semaine après l’élection du 3 novembre. Cela pourrait donner au président sortant une emprise supplémentaire sur le parti alors qu’il réfléchit à son propre avenir, dont une éventuelle candidature à l’élection présidentielle de 2024.

Dans sa lettre, Ronna McDaniel a fait écho à la rhétorique de M. Trump sur les élections et a promis qu’elle intensifiera les efforts juridiques du parti liés au vote et formera un comité sur l’intégrité électorale «pour continuer à lutter contre les tentatives sans précédent des démocrates pour changer les lois électorales».

Bien qu’elle n’ait pas répété les fausses déclarations de M. Trump selon lesquelles il a remporté l’élection, Mme McDaniel a indiqué que le Parti républicain continuait de «se battre pour le président Trump» alors qu’il dépose des contestations judiciaires à travers le pays.

Mme McDaniel s’est également engagée à «explorer des moyens pour faire une transition» par rapport à la Commission sur les débats présidentiels, qu’elle a qualifiée de «biaisée». Donald Trump avait critiqué la commission non partisane, qui avait instauré des mesures strictes contre la propagation de la COVID-19, ce qui avait mené à l’annulation du deuxième débat puisque le président avait lui-même contracté le virus.

Malgré la possibilité que M. Trump se présente à nouveau dans quatre ans, Mme McDaniel a promis de maintenir la neutralité du parti lors des primaires. Le Parti républicain «restera neutre et se concentrera sur la préparation du terrain», a-t-elle écrit. «Je travaillerai pour faire en sorte que tous les candidats républicains puissent réussir.»

Sous la présidence de Mme McDaniel, le Parti républicain a déployé la plus grande opération politique de terrain, incluant 3000 membres du personnel et 2,6 millions de bénévoles, et a collecté plus de 1,3 milliard $ pour les candidats républicains. Les républicains ont rétabli une grande partie de leurs activités sur le terrain cet été malgré la pandémie, tandis que les démocrates se sont en grande partie limités à des contacts électoraux virtuels. Les républicains estiment que cela les a aidés à dépasser les attentes en conservant des sièges vulnérables au Sénat et en réduisant la majorité des démocrates à la Chambre.

«Le président Trump a obtenu plus de votes de minorités que n’importe quel candidat républicain depuis des décennies, et un nombre record de femmes, de minorités et d’anciens combattants ont été élus au pouvoir», a souligné Mme McDaniel.

«C’est un héritage dont notre parti peut être fier et nous devons continuer à tirer parti de cet élan historique.»

Laisser un commentaire