Mel Hoppenheim, «le bâtisseur» de l’industrie du cinéma québécois, est mort

MONTRÉAL — Surnommé «le bâtisseur» dans l’industrie du cinéma québécois, Mel Hoppenheim s’est éteint mercredi à l’âge de 84 ans. 

Fondateur de Panavision (Canada) à Montréal en 1965, Mel Hoppenheim a ensuite lancé les installations de Toronto et de Vancouver. En 1988, il fait l’acquisition du Théâtre Expo de la Cité du Havre. Cela donnera naissance aux studios de cinéma MELS de Montréal. 

«Pionnier de notre industrie au Canada et grand visionnaire, la liste de ses réalisations est impressionnante notamment avec la construction des studios de cinéma MELS à Montréal, a partagé MELS sur le réseau social Facebook. Au nom de toute la grande famille de MELS, nous souhaitons offrir nos plus sincères condoléances à ses proches.»

En 1997, M. Hoppenheim a fait une donation d’un million à l’Université Concordia pour appuyer le développement des étudiants en cinéma de la faculté des beaux-arts. Le département a dans la foulée était renommé École du cinéma Mel Hoppenheim. 

Il a également cofondé l’Institut National de l’Image et du Son (Inis). Le directeur général de l’Inis, Jean Hamel, a d’ailleurs souligné dans une publication sur Facebook que l’institut et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision lui ont rendu hommage en juin 2009 pour le remercier de sa contribution exceptionnelle à la formation de la relève. 

M. Hoppenheim a aussi reçu le Grand Prix spécial des Amériques pour souligner l’ensemble de sa carrière au Festival des Films du Monde en 2012. 

«Avec le décès de Mel Hoppenheim, c’est une page importante de l’histoire cinématographique et télévisuelle québécoise qui se tourne. Je connais Mel depuis de nombreuses années et ce, à divers titres, à l’Inis notamment ou encore comme fidèle contributeur de Cinemania. Je tiens à saluer l’homme passionné et le bâtisseur qu’il fut», mentionne Pierre Roy, président du conseil d’administration de Cinemania. 

Le Prix du Public Mel Hoppenheim célèbre d’ailleurs chaque année le long-métrage le plus populaire de la sélection du festival. 

Il laisse dans le deuil son épouse, Rosemary Schirmer, ainsi que de nombreux proches. 

Les funérailles auront lieu vendredi midi à Paperman et fils à Montréal. Elles seront également webdiffusées par la maison de pompes funèbres. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.