Messages racistes d’un consultant: Justin Trudeau promet une révision complète

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau assure que le gouvernement fédéral mène une «révision complète» du processus qui a mené à l’octroi d’un financement à un organisme de lutte au racisme dont un consultant a publié plusieurs messages sur les réseaux sociaux à propos des «suprémacistes blancs juifs».

M. Trudeau soutient qu’Ottawa s’assurera qu’aucune personne ou organisation raciste ne reçoit du financement fédéral à l’avenir.

La semaine dernière, le ministre de la Diversité Ahmed Hussen a confirmé que le gouvernement fédéral retirait le financement de 133 000 $ accordé au «Community Media Advocacy Centre» (CMAC) et suspendait un de ses projets de lutte au racisme en raison des propos tenus sur le web par leur consultant principal, Laith Marouf.

Le premier ministre s’est exprimé mardi au moment où une enquête en est en cours afin d’examiner les autres subventions qui ont été octroyées à l’organisme.

Le ministre des Relations Couronne-Autochtones, Marc Miller, veut quant à lui que soit récupérée la subvention que son bureau de circonscription a recommandé de verser au groupe dans le cadre du programme Emplois d’été Canada en 2018.

Le CMAC n’a pas répondu dans l’immédiat à une nouvelle demande de La Presse Canadienne pour commenter le dossier.

En entrevue la semaine dernière, l’avocat de M. Marouf a fait une distinction entre les messages de son client sur les personnes qu’il appelle les «suprémacistes blancs juifs» et les juifs en général, affirmant que M. Marouf n’a aucune animosité envers la foi juive en tant que groupe collectif.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.