Mesures d’urgence: le commissaire sera hospitalisé et les audiences reportées

OTTAWA — La commission qui devait faire enquête sur l’utilisation sans précédent de la Loi sur les mesures d’urgence par Ottawa lors des manifestations de février dernier reportera ses audiences de près d’un mois puisque le commissaire Paul Rouleau devra subir une chirurgie.

Les audiences publiques d’une durée de six semaines, qui devaient débuter le 19 septembre, commenceront plutôt le 13 octobre et se termineront le 25 novembre, a fait savoir vendredi la Commission sur l’état d’urgence.

Elle a précisé que l’intervention chirurgicale est liée à «un problème de santé qui s’est manifesté très récemment», sans fournir plus de détails.

«Je tiens à assurer les Canadiens de mon engagement à compléter le travail de la Commission en temps opportun», a écrit le commissaire Rouleau dans un communiqué.

La commission entend respecter l’échéancier prévu par la loi, a-t-il ajouté, en notant qu’il s’agit de «circonstances qui échappent à mon contrôle».

Les audiences doivent se tenir à Bibliothèque et Archives Canada, au centre-ville d’Ottawa. Elles seront diffusées en direct en ligne et les membres du public auront la possibilité de communiquer leurs points de vue, avec un rapport final attendu au début de l’année prochaine.

Les parties à l’enquête, notamment les organisateurs du soi-disant «convoi de la liberté», les corps de police et les trois ordres de gouvernement, devraient témoigner et fournir des preuves documentaires sur l’invocation de la loi en février.

Les libéraux fédéraux ont pris la décision au milieu des blocus frontaliers et de l’occupation du centre-ville d’Ottawa par des manifestants opposés à la vaccination obligatoire contre la COVID-19.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.