Mesures sanitaires: la GRC demande le rejet de la poursuite d’un médecin au N.-B.

FREDERICTON — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) demande le rejet d’une poursuite intentée par un médecin qui dit avoir fait face à du racisme après avoir été accusé d’avoir enfreint les règles sanitaires liées à la COVID-19 au Nouveau-Brunswick.

Dans une requête déposée auprès de la Cour du Banc de la Reine à Moncton, le 22 juillet, la GRC cherche à faire radier la déclaration déposée par le Dr Jean Robert Ngola au motif qu’elle «ne révèle pas de cause d’action raisonnable».

À la fin juin, la province du Nouveau-Brunswick a également demandé le rejet de la poursuite pour défaut de présenter une preuve raisonnable contre la province.

La requête de la province a indiqué que la déclaration de 61 pages de la poursuite est répétitive, inutilement compliquée, et «un abus de la procédure judiciaire».

L’avocat de M. Ngola, Joel Etienne, a indiqué dans un courriel vendredi qu’il était en train de finaliser une réponse aux requêtes de la province et de la GRC, et que son client est inébranlable dans sa quête de justice.

La poursuite de M. Ngola désigne la province, la GRC et le propriétaire de Facebook, Meta, comme défendeurs.

Il travaillait comme médecin de famille à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, en mai 2020 lorsqu’il a été accusé d’avoir enfreint la Loi sur les mesures d’urgence de la province lors de la pandémie de COVID-19.

La Couronne a par la suite retiré l’accusation.

Sa poursuite allègue, entre autres, que le premier ministre Blaine Higgs aurait dû savoir que le médecin serait victime d’abus lorsqu’il a fait référence à un travailleur de la santé «irresponsable» lors d’une conférence de presse en 2020 et a déclaré que l’affaire était traitée par la GRC.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.