Meurtre d’une professeure de yoga: l’accusé l’aurait trouvée embrassant un homme

HALIFAX — Au procès de Nicholas Butcher, accusé d’avoir tué la professeure de yoga Kristin Johnston à Halifax, un homme a déclaré lundi qu’il avait un moment d’intimité avec la jeune femme lorsque M. Butcher s’est présenté de manière inopinée dans la chambre à coucher, quelques heures avant le moment où l’accusé aurait tué la trentenaire.

Michael Belyea a affirmé au jury en Cour suprême de la Nouvelle-Écosse que Nicholas Butcher avait trouvé Kristin Johnston dans l’appartement de M. Belyea aux premières heures du 26 mars 2016.

La professeure de yoga avait rompu avec Nicholas Butcher, mais celui-ci est revenu auprès d’elle pour la trouver en train d’embrasser M. Belyea dans la chambre de celui-ci. En dépit du caractère dramatique de la situation, M. Belyea a dit n’avoir jamais été inquiet pour la sécurité de Mme Johnston.

M. Belyea a déclaré devant la cour que l’accusé n’était pas «heureux» de la situation, mais n’avait pas semblé à ce moment «agressif avec elle, même verbalement».

Nicholas Butcher subit son procès pour le meurtre au deuxième degré de Mme Johnston, originaire de Montréal, qui a été trouvée morte plus tard le 26 mars 2016 à son domicile du secteur de Halifax.

Les plus populaires