Meurtres en série à Toronto: la police songe à lancer une enquête indépendante

TORONTO — La police de Toronto envisage l’ouverture d’une enquête indépendante sur sa gestion des dossiers des personnes disparues à la lumière des possibles meurtres de plusieurs hommes ayant disparu dans le quartier gai de la ville.

Le chef de police Mark Saunders dit espérer que l’enquête prendra en considération les processus d’investigation du corps policier et «fera un examen approfondi des enjeux systémiques liés à des préjugés de toutes sortes». 

La police de Toronto a essuyé plusieurs critiques dans les dernières semaines en raison de ses enquêtes sur des hommes disparus qui auraient été les victimes d’un présumé tueur en série, Bruce McArthur, un homme de 66 ans qui fait face à six chefs d’accusation de meurtre prémédité.

L’unité des normes professionnelles de la police a lancé une enquête interne relativement au cas de McArthur, lundi.

Mercredi, le maire John Tory avait affirmé qu’il appuyait l’idée d’effectuer un examen indépendant des pratiques du service de police de Toronto.

M. Tory avait souligné que l’examen devrait se pencher sur la possibilité que la police ait eu des préjugés à l’égard d’un groupe protégé par le Code des droits de la personne de l’Ontario, dans ce cas-ci la communauté LGBTQ. 

Le maire a aussi demandé une enquête publique sur la gestion des dossiers des personnes disparues par la police, demande actuellement à l’étude au bureau du procureur général de l’Ontario étudie en ce moment.

M. Saunders a dit collaborer avec les représentants du gouvernement provincial pour «voir quel type d’enquête indépendante» serait possible sans remettre en cause les enquêtes actuelles et futures.