Michael Applebaum ne fera pas appel de sa condamnation

MONTRÉAL – Michael Applebaum, l’ex-maire de Montréal par intérim, n’en appellera pas de sa condamnation pour fraude, abus de confiance et complot, a confirmé lundi son avocat Pierre Teasdale.

Celui-ci n’a pas voulu expliquer pour quelles raisons cette décision a été prise, soutenant que cela relève du secret professionnel.

Michael Applebaum avait plaidé non coupable aux accusations auxquelles il faisait face. Mais le 26 janvier dernier, il avait été reconnu coupable de huit des 14 chefs d’accusations qui pesaient contre lui.

Il avait été acquitté de deux des chefs d’accusation et quatre autres avaient été suspendus en raison des verdicts de culpabilité sur les huit premiers.

La Couronne alléguait que Michael Applebaum avait accepté des pots-de-vin, par le biais d’un bras droit, en échange de faveurs accordées à des promoteurs immobiliers et des firmes de génie-conseil. La poursuite reposait en grande partie sur le témoignage de ce bras droit, Hugo Tremblay, qui a soutenu que l’accusé l’avait initié au financement illégal.

Me Pierre Teasdale avait déclaré dans sa plaidoirie finale, en novembre, que la preuve de la Couronne était bien mince et reposait sur la parole de témoins à charge qui avaient voulu faire porter tout le blâme sur l’accusé afin de sauver leur peau.

Les accusations étaient liées à des crimes survenus lors de la négociation de deux contrats distincts, de 2007 à 2010, alors que Michael Applebaum était maire de l’arrondissement Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce. Deux promoteurs ont témoigné avoir remis de l’argent à Tremblay, se disant persuadés qu’il était destiné à Michael Applebaum.

Michael Applebaum, qui a été maire de Montréal par intérim de novembre 2012 à juin 2013, n’a pas témoigné à son procès.

Il doit connaître la peine qui lui sera imposée le 30 mars prochain.

Les plus populaires