Michael Kovrig est visité pour la troisième fois par des responsables canadiens

OTTAWA — Le gouvernement fédéral indique lundi que le Canadien Michael Kovrig a été visité pour la troisième fois par des responsables consulaires depuis son arrestation en Chine, en décembre.

Selon Affaires mondiales Canada, des responsables ont rencontré samedi l’ancien diplomate canadien, qui était en congé au moment de son arrestation pour menace à la sécurité nationale en Chine. M. Kovrig est présentement analyste pour l’organisme non gouvernemental «International Crisis Group», établi à Bruxelles.

Dans un communiqué, le gouvernement canadien se dit toujours profondément préoccupé par les détentions, qualifiées d’«arbitraires», de M. Kovrig et de son compatriote Michael Spavor, qui a également été arrêté en décembre pour des allégations similaires.

Le gouvernement affirme que M. Spavor, un entrepreneur, a pu également jusqu’ici rencontrer des diplomates canadiens à trois reprises. Le Canada a demandé la libération des deux hommes et tente d’obtenir à tout le moins pour eux un meilleur accès consulaire.

Plusieurs analystes occidentaux estiment que les deux Canadiens sont victimes de représailles de Pékin à la suite de l’arrestation par le Canada, le 1er décembre à l’aéroport de Vancouver, de Meng Wanzhou, directrice des finances de Huawei, à la suite d’une demande d’extradition émanant des États-Unis.

Les Américains ont depuis déposé des accusations de fraude contre Mme Meng, la fille du fondateur de Huawei, qui a été libérée sous caution en attendant la suite des procédures au Canada concernant la demande d’extradition américaine.

Les plus populaires