Michel Lepire, sculpteur attitré du Carnaval de Québec, est décédé

MONTRÉAL — Le sculpteur Michel Lepire, qui a réalisé d’innombrables palais de glace pour le Carnaval de Québec, est décédé subitement, lundi, à l’âge de 70 ans.

Sa fille Renée-Claude a indiqué mardi à La Presse canadienne que l’artiste était mort d’une crise cardiaque.

M. Lepire avait pris goût à la sculpture sur neige dès l’âge de 14 ans, raconte sa fille. Au fil des ans, il était devenu le sculpteur attitré du Carnaval de Québec pour ses châteaux de neige et son palais de glace.

En 1994, son passe-temps est devenu une entreprise spécialisée dans les sculptures sur glace, sur neige, sur bois et même sur sable. Sa compagnie organisait d’ailleurs tous les étés, au mois d’août, depuis 1997, les Internationaux de sculpture sur sable de Québec.

Associé à son fils Marc depuis 1998, Michel Lepire participait à des compétitions internationales de par le monde. Sa fille précise aussi que les petits-fils sont maintenant impliqués dans l’aventure familiale.

Renée-Claude Lepire a indiqué que son frère Marc s’activait lundi soir à la réalisation du palais de Bonhomme afin qu’il soit prêt pour l’ouverture du Carnaval, le 26 janvier, parce que le paternel aurait voulu qu’il en soit ainsi, selon sa fille.

Les organisateurs du Carnaval de Québec ont d’ailleurs salué cette «légende de la grande famille de Bonhomme».

«Pendant plus d’un quart de siècle, Michel a contribué au Carnaval grâce à son talent et à son flair remarquable. À travers les années, il a agrémenté notre fête de merveilles de glace en tous genres: jardins, mini-golf et même chars allégoriques tirés par des chevaux», lit-on sur la page Facebook du Carnaval.

«Au revoir et merci pour tout, Michel. Nul doute pour nous que les héritiers de ton talent, ton fils Marc et son fils Mathieu, sauront perpétuer ces traditions dont tu es l’auteur. Le Carnaval n’aurait pu briller de ses mille feux sans toi.»