Michigan: le président Donald Trump convoque des élus républicains

DÉTROIT — Le président Donald Trump a convoqué des élus républicains du Michigan à la Maison-Blanche, vendredi, dans la foulée des efforts du Parti républicain d’annuler la certification de la victoire de Joe Biden dans cet État clé.

Deux personnes bien au fait de la situation ont dit à l’Associated Press que M. Trump avait invité le chef de la majorité au Sénat, Mike Shirkey, et le président de la Chambre, Lee Chatfield. Ils ont accepté l’invitation, selon un représentant de l’État qui était au courant de leurs plans. Les deux sources se sont exprimées sous le couvert de l’anonymat puisqu’elles discutaient de conversations privées.

On ne sait pas pour l’instant sur quoi portera la rencontre. MM. Shirkey et Chatfield n’ont pas commenté.

L’Assemblée législative devrait sélectionner les grands électeurs si M. Trump arrive à convaincre le comité de vérification des votes de ne pas certifier la victoire de Joe Biden, qui a gagné avec une marge de 153 000 voix dans l’État.

Interrogé sur le sujet, le président désigné a secoué la tête et a parlé de Donald Trump comme du «président le plus irresponsable de l’histoire américaine».

«Il est difficile de comprendre comment cet homme pense», a ajouté M. Biden.

Par contre, MM. Shirkey et Chatfield ont tous deux signifié qu’ils ne tenteraient pas de renverser une victoire de Joe Biden.

«La loi du Michigan n’inclut pas de disposition permettant à l’Assemblée législative de sélectionner directement les électeurs ou d’attribuer des électeurs à toute personne autre que la personne qui a reçu le plus de votes», a déclaré la porte-parole de M. Shirkey la semaine dernière.

Jeudi, des responsables de l’État ont déclaré que le plus grand comté du Michigan ne pouvait pas révoquer sa certification des résultats des élections, même si deux républicains qui ont approuvé la victoire de M. Biden ont voulu changer d’idée.

Monica Palmer et William Hartmann, les deux responsables républicains du comté de Wayne, ont déclaré qu’ils avaient voté pour certifier les résultats après «des heures de pression soutenue» et après avoir obtenu des promesses que leurs préoccupations concernant l’élection seraient examinées.

Les responsables de l’État ont déclaré que la certification du vote dans la région de Detroit serait maintenue. Le directeur général des élections du Michigan a affirmé qu’un audit postélectoral serait effectué, mais pas pour vérifier les «allégations mythiques» de fraude.

«Il n’existe aucun mécanisme légal leur permettant d’annuler leur vote. Leur travail est terminé et la prochaine étape du processus consiste pour le comité de vérification des votes à se rencontrer et à certifier», a souligné Tracy Wimmer, porte-parole du secrétaire d’État du Michigan.

Laisser un commentaire