Milliers de fidèles aux funérailles de Benoît XVI présidées par le pape François jeudi

VATICAN — Le pape François a rendu hommage à son prédécesseur Benoît XVI en présidant jeudi une rare messe de requiem pour un pontife mort par un pape vivant devant des milliers de personnes réunies sur la place Saint-Pierre.

Les cloches ont sonné et les fidèles ont applaudi lorsque le cercueil de Benoît XVI a été emmené devant l’autel. Son secrétaire de longue date, l’archevêque Georg Gaenswein, s’est penché et a embrassé un livre des Évangiles qui était resté ouvert sur le cercueil.

Des chefs d’État et de la royauté, des membres du clergé du monde entier et des milliers de personnes ordinaires ont afflué à la cérémonie, malgré les demandes de simplicité de Benoît XVI. Beaucoup étaient originaires de la Bavière natale de Benoît XVI et portaient des vêtements traditionnels.

Joseph Ratzinger, décédé le 31 décembre à l’âge de 95 ans, est considéré comme l’un des plus grands théologiens du XXe siècle et a passé sa vie à défendre la doctrine de l’Église. Mais il est entré dans l’histoire pour un acte singulier qui a changé l’avenir de la papauté: il a pris sa retraite, le premier pape en six siècles à le faire.

François a loué le courage de Benoît XVI de se retirer, affirmant que cela a ouvert la porte à d’autres papes pour en faire de même. Le pontife régnant, pour sa part, a récemment déclaré qu’il avait déjà laissé des instructions écrites décrivant les conditions dans lesquelles lui aussi démissionnerait.

Après que quelque 200 000 personnes aient rendu hommage pendant trois jours de chapelle ardente, les autorités ont estimé qu’environ 100 000 personnes assisteraient aux funérailles de Benoît XVI.

Tôt jeudi, le Vatican a publié l’histoire officielle de la vie de Benoît XVI, un court document en latin qui a été placé dans un cylindre de métal dans son cercueil avant qu’il ne soit scellé, ainsi que les pièces et médaillons frappés pendant sa papauté et ses étoles de pallium. Le document accorde une grande attention à la démission historique de Benoît XVI et cite également son héritage théologique et papal, y compris sa sensibilisation des anglicans et des juifs et ses efforts pour lutter contre les abus sexuels du clergé.

Après la messe, le cercueil de Benoît XVI sera placé dans un cercueil en zinc, puis dans un cercueil extérieur en chêne avant d’être enseveli dans la crypte des grottes sous la basilique Saint-Pierre qui abritait autrefois le tombeau de Jean-Paul II avant qu’il ne soit déplacé à l’étage.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.