Minéraux critiques et décarbonation: Trudeau annonce 222 millions $ pour Rio Tinto

SOREL, Qc — Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé un investissement qui pourrait atteindre 222 millions $ pour aider Rio Tinto à accroître sa production de minéraux critiques et décarboner son usine de Sorel, alors que l’entreprise investira pour sa part 537 millions $ US.

Le premier ministre était accompagné du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, à l’usine de Rio Tinto à Sorel-Tracy en Montérégie, mardi après-midi.

Le partenariat vise à réduire de près de la moitié d’ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre de l’usine de Sorel-Tracy. L’entreprise procéderait notamment à l’électrification des fournaises et au remplacement du charbon. 

L’investissent de l’entreprise, et l’aide d’Ottawa, ont également pour but de consolider «le leadership de Rio Tinto en tant que fournisseur nord-américain de minéraux critiques destinés à des secteurs de croissance clés comme les véhicules électriques, l’impression 3D et l’aérospatiale».

Création de 150 emplois

Selon Ottawa, cette aide «contribuera à créer jusqu’à 150 bons emplois canadiens» et permettra de maintenir une «main-d’œuvre solide» chez Rio Tinto à Sorel-Tracy, notamment dans des postes pour travailleurs hautement qualifiés.

«De bons emplois pour la classe moyenne, de l’air pur et des technologies conçues au Canada: voilà notre vision d’une économie solide et d’un avenir prometteur», a indiqué Justin Trudeau, en ajoutant que cet investissement aidera le Canada à devenir un chef de file dans le domaine des minéraux critiques.

L’investissement de 222 millions $ au cours des huit prochaines années proviendra du Fonds stratégique pour l’innovation.

«L’aide que nous apportons à la croissance des chaînes d’approvisionnement en minéraux critiques du Canada permettra à notre pays de rester un chef de file mondial de ce secteur stratégique», a mentionné François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie.

Dans le budget 2022, le gouvernement Trudeau s’est engagé à investir jusqu’à 3,8 milliards $ pour assurer la mise en œuvre de la première Stratégie canadienne sur les minéraux critiques, qui vise à produire des minéraux critiques de la mine à l’usine, de façon responsable.

Pour y arriver, Ottawa compte sur des entreprises comme Rio Tinto, qui pour sa part veut accroître sa production de minéraux critiques comme le lithium, le titane et le scandium.

Début de la production de concentré de spodumène

Par ailleurs, Rio Tinto a débuté dans les derniers mois la production de concentré de spodumène, un minéral utilisé notamment dans la fabrication de lithium destiné aux batteries de véhicules électriques.

Avec cette production, Rio Tinto veut démontrer qu’il est possible, à l’échelle industrielle, d’utiliser un nouveau procédé de concentration du spodumène qui offre «des teneurs en oxyde de lithium (Li20) et des taux de récupération largement supérieurs à la moyenne de l’industrie».

Ce nouveau procédé, mis au point par les chercheurs du Centre de technologie et minéraux critiques de Rio Tinto, a été testé sur des échantillons de minerai de spodumène provenant de divers pays, et selon Rio Tinto, il «offre l’avantage environnemental de ne pas utiliser de produits chimiques et de générer uniquement des résidus secs inertes».

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.