Mise en garde contre certains sites de rencontre pouvant être trompeurs

OTTAWA — Les personnes à la recherche de l’âme soeur sont invitées à se méfier de certains services de rencontre en ligne qui ont recours à des pratiques trompeuses.

Le Bureau de la concurrence met en garde les consommateurs contre certains de ces sites qui ont recours à des profils fictifs ou à des abonnements dits «gratuits» qui ne le sont finalement pas.

L’organisme canadien révèle que de tels sites utilisent souvent des profils fictifs ou inactifs pour faire croire que le nombre d’utilisateurs est plus élevé qu’il ne l’est en réalité. De plus, ces profils servent souvent à appâter de nouveaux membres en leur envoyant de faux messages auxquels ils ne peuvent pas répondre à moins de payer.

Par ailleurs, certains sites permettent parfois à des gens de s’inscrire et de parcourir les profils gratuitement, mais ils ne peuvent pas communiquer avec les utilisateurs qui leur plaisent avant d’avoir payé. Or, une fois que des renseignements de carte de crédit sont donnés, un abonnement supposément gratuit risque de se renouveler automatiquement.

Le Bureau de la concurrence invite les consommateurs à évaluer les différents sites de rencontre en ligne pour s’assurer qu’il s’agisse d’une entreprise en laquelle on peut avoir confiance. Il recommande de vérifier les frais imposés et les méthodes de paiement et de se méfier des périodes d’essai gratuites.