Mission en Californie de François Legault: Carbone, Silicon Valley et Hollywood

LOS ANGELES — En mission en Californie dans les prochains jours, après une fin de session parlementaire houleuse, le premier ministre François Legault va se changer les idées en faisant un crochet par Hollywood et la Silicon Valley avant de s’intéresser au futur de la Bourse du carbone.

La première mission du premier ministre en terre californienne débute ce dimanche et se poursuivra jusqu’à mercredi, alors qu’il se rendra à Sacramento rencontrer le gouverneur de l’État, Gavin Newsom, pour échanger sur l’avenir assombri du marché du carbone. 

Le partenariat conclu entre le Québec et la Californie en 2013 sur le marché du carbone est menacé par l’administration du président Donald Trump, qui a intenté une poursuite en octobre contre l’État de l’Ouest américain.

Selon le gouvernement fédéral américain, qui cherche à faire invalider cette entente, la Californie ne pouvait pas de son propre chef conclure un tel partenariat avec le Québec, qui défie la politique étrangère du pays. L’État de Californie est plutôt d’avis que l’accord signé dans le cadre de la Western Climate Initiative (WCI) respecte en tous points la Constitution américaine. Les tribunaux devront donc trancher.

La WCI est une initiative créée en 2007 visant à établir une collaboration entre des États américains et des provinces canadiennes sur la réduction des GES. 

À ce sujet, le premier ministre Legault a réaffirmé dans le passé son soutien à la Bourse du carbone, par opposition à une taxe, ajoutant que le Québec pourrait faire cavalier seul, si jamais la Californie devait se retirer de l’équation.

La Bourse du carbone cherche à encadrer les émissions de gaz à effet de serre (GES) des grandes entreprises. C’est un système de plafonnement et d’échange de droits d’émission de GES produits par ces entreprises.

Ces dernières peuvent s’échanger entre elles des droits d’émission non utilisés.

Le Québec s’est engagé à réduire d’ici 2020 ses GES de 20 pour cent sous le niveau de 1990.

La mission de M. Legault, qui se rendra à Los Angeles, San Francisco et Sacramento, en est surtout une d’exploration de nouveaux marchés potentiels pour les entreprises québécoises. Il ne faut donc pas s’attendre à des annonces spectaculaires. Dans la mythique Silicon Valley, il va rencontrer des gens d’affaires, réputés pour mettre l’accent sur l’innovation et les investissements en recherche, et ainsi voir les possibilités de maillage avec le Québec.

À Hollywood, le premier ministre va faire la promotion des tournages cinématographiques au Québec, en vantant l’expertise locale, particulièrement en ce qui a trait à la production d’effets spéciaux.

La dernière présence d’un premier ministre du Québec en Californie était celle du premier ministre Jean Charest en octobre 2009.

La Californie est l’État le plus peuplé des États-Unis et le Québec y a une délégation à Los Angeles, ainsi qu’un bureau dans la Silicon Valley.   

Les plus populaires