Moins d’appels automatisés depuis le début de la pandémie de coronavirus

MONTRÉAL — Si vous recevez ces jours-ci moins d’appels automatisés dans une langue qui vous est incompréhensible, c’est possiblement grâce au coronavirus.

La firme californienne YouMail a en effet expliqué au quotidien L.A. Times que la propagation du virus a entraîné la fermeture de centres d’appels en Inde, aux Philippines et ailleurs.

Selon le patron de YouMail, Alex Quilici, les foyers américains ont reçu plus de 4,1 milliards d’appels automatisés en mars, soit 700 millions de moins que les 4,8 milliards d’appels reçus en février.

Quelque 5,7 milliards d’appels indésirables avaient été reçus en octobre 2019, selon le Times.

M. Quilici croit que les centres d’appels ne disposent probablement tout simplement pas des infrastructures nécessaires pour permettre à leurs employés de travailler de la maison.

Il prévient toutefois que le répit risque d’être de courte durée et il s’attend à voir le nombre d’appels grimper au cours des prochaines semaines.