Moins de doses du vaccin de Pfizer que prévu, Québec doit ajuster le tir en juillet

MONTRÉAL — De nouvelles projections faisant état d’une baisse dans la livraison des doses de vaccins de Pfizer au Canada dans les deux premières semaines de juillet forcent Québec à ajuster le tir dans sa campagne de vaccination.

Ainsi, aucun rendez-vous additionnel ne pourra être pris au cours des deux premières semaines du mois de juillet au Québec, a annoncé le ministère de la Santé et des Services sociaux par voie de communiqué mercredi soir.

Selon les informations transmises par le ministère de la Santé, c’est 600 000 doses de moins du vaccin de Pfizer que le Québec recevra dans les semaines du 5 juillet et du 12 juillet.

Les rendez-vous qui ont déjà été pris ou devancés durant les deux premières semaines de juillet pour le vaccin de Pfizer seront honorés, précise le communiqué.

Par contre, les autres personnes qui devanceront leur rendez-vous pour l’obtention de leur deuxième dose du vaccin de Pfizer se verront offrir des plages horaires plus tard cet été, à la fin de juillet ou en août.

Une baisse dans l’offre aux cliniques de vaccinations sans rendez-vous pour le vaccin Pfizer est aussi à prévoir dans certaines régions au cours des prochaines semaines.

Le devancement de la deuxième dose des vaccins contre la COVID-19 n’est pas obligatoire, mais vise à atteindre plus rapidement l’immunisation collective ciblée pour la fin de l’été.

Québec maintient le cap pour que 75 % des Québécois de 12 ans et plus soient adéquatement vaccinés d’ici le 31 août.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.