Mois de l’histoire des Noirs: Justin Trudeau revient sur les «blackfaces»

OTTAWA — Justin Trudeau est revenu sur ses «choix stupides» de se peindre le visage en brun lors d’une célébration du Mois de l’histoire des Noirs lundi.

Des photos et une vidéo de Justin Trudeau portant du maquillage pour assombrir sa peau avaient fait surface lors de la campagne électorale de l’automne dernier, secouant l’équipe libérale et forçant le premier ministre à s’excuser longuement et à plusieurs reprises pour ses comportements. Il avait expliqué qu’il n’avait pas réalisé à l’époque à quel point arborer un «blackface» était offensant.

Lundi, Justin Trudeau a abordé cette situation embarrassante lors d’une séance de questions-réponses avec la journaliste-présentatrice Marci Ien lors d’une réception en soirée célébrant la communauté noire du Canada.

Il a déclaré que tous les Canadiens doivent cesser d’éviter les questions difficiles et examiner attentivement la discrimination systémique contre les Canadiens noirs.

«Pour moi, cette difficile autoréflexion est venue l’automne dernier lors de la campagne électorale, une réflexion sur les choix que j’ai faits il y a de nombreuses années et sur la façon dont cela a fait du tort aux gens aujourd’hui», a indiqué le premier ministre, reconnaissant qu’il avait fait «des choix vraiment stupides» qui peuvent entraîner des conséquences dont il ne se doutait pas à l’époque.

Justin Trudeau a déclaré que cet épisode l’avait incité à «être encore plus déterminé à soutenir cette communauté et à lutter chaque jour contre les barrières et la discrimination qui sont si invisibles pour tant de gens».

Marci Ien a souligné que beaucoup de personnes pensaient que Justin Trudeau ne méritait pas une deuxième chance après la publication des photos, et qu’il était un adulte sur au moins une des photos, celle où il est habillé en Aladdin lors d’une soirée costumée en 2001 dans une école privée où il travaillait comme un enseignant alors qu’il avait 29 ans.

Le premier ministre a déclaré que c’était «un moment de profonde déception» et qu’il avait réalisé avoir «vraiment blessé» les gens qui le considéraient comme un allié dans la lutte contre le racisme anti-noir.

Mais il a ajouté que des leaders noirs à travers le pays l’avaient encouragé à transformer cet épisode sombre en quelque chose de positif.

«Ce sera sur mes épaules parce que cela fait partie de mon histoire maintenant» a-t-il dit avant d’ajouter qu’il travaillera, de manière individuelle, mais aussi au sein du gouvernement, pour combattre le racisme anti-noir qui existe toujours.

Après ses remarques, Justin Trudeau a reçu une ovation debout de plusieurs centaines de personnes dans le public majoritairement noir.

Il a ensuite été assailli par des gens qui voulaient lui serrer la main et prendre des autoportraits avec lui.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire