Montréal: 125 feux jusqu’ici à cause de mégots mal éteints 75 de plus qu’en 2019

MONTRÉAL — Les incendies allumés par des mégots de cigarettes écrasés dans des pots de fleurs et des plates-bandes semblent devenir un fléau à Montréal.

Depuis le début de l’année en cours, le Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM) a relevé que ces mégots mal éteints avaient provoqué jusqu’à cette semaine 125 incendies, comparativement à 50 en 2019.

Le SSIM rappelle que les matières utilisées dans les terreaux à plantes, comme la tourbe ou la mousse de sphaigne, sont inflammables. Un mégot éteint dans ce terreau peut donc facilement causer un incendie.

Les pompiers rappellent aussi qu’il peut s’écouler entre quatre et cinq heures entre le moment où une cigarette est écrasée et l’apparition d’une première flamme, qui peut ensuite se communiquer à une terrasse, à un balcon ou même à une maison.

Lorsqu’un mégot est éteint à l’extérieur, le SSIM recommande d’utiliser un cendrier protégé du vent et déposé sur une surface stable, ou une boîte de conserve ayant une bonne profondeur remplie de sable humide ou d’eau.

Les 125 incendies provoqués par des mégots à Montréal jusqu’ici ont causé pour 1 million $ de dommages, selon le service des incendies.

  

Laisser un commentaire
Les plus populaires