Montréal: 4 arrestations permettent à la police de résoudre des centaines de fraudes

MONTRÉAL — Quatre présumés malfaiteurs qui seraient liés à une centaine de fraudes commises à l’endroit de personnes âgées qui résident dans le sud-ouest de Montréal ont été arrêtés jeudi par des policiers de la Section des crimes économiques du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Une perquisition a aussi été menée par les enquêteurs dans une unité de condominium du boulevard René-Lévesque Ouest, au centre-ville de Montréal.

Le SPVM signale que trois des suspects appréhendés ont déjà comparu au Palais de justice de Montréal afin de faire face à diverses accusations de fraude et d’omission de se conformer aux conditions d’une promesse. 

Il s’agit des frères jumeaux Carl-René et Carl-Henri Moody, âgés de 20 ans, et de Jonathan Gresseau, qui est âgé de 30 ans. Les trois individus demeureront détenus en attente de subir leur procès. 

Un quatrième suspect, qui est âgé de 21 ans, a quant à lui été libéré sous promesse de comparaître. 

La police affirme que ces bandits présumés ont commis des fraudes du type «faux représentants» dans les arrondissements de LaSalle, de Verdun et du Sud-Ouest. De telles fraudes ont fait d’autres victimes plus tôt cette année, à Anjou, Montréal-Nord et Saint-Léonard et mené à d’autres arrestations par le SPVM. 

Le stratagème des bandits est d’abord de se faire passer pour des employés d’institutions financières en téléphonant à une personne aînée vulnérable. Ils lui font croire qu’il y a eu une transaction frauduleuse sur sa carte bancaire. 

Avec insistance, le faux représentant dit à la victime qu’il y a urgence d’agir pour corriger la situation et il lui demande de fournir son numéro d’identification personnel (NIP). 

Le fraudeur indique ensuite à la victime d’insérer sa carte bancaire à l’intérieur d’une enveloppe et qu’un facteur passera chercher l’enveloppe pour la rapporter à l’institution financière. 

Un complice en uniforme prend alors le relais et se présente rapidement à la résidence de la victime pour récupérer l’enveloppe et prendre la fuite dans le but de voler de l’argent. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.