Maxi et Cie: l’homme accusé de meurtre prémédité a comparu mercredi à Montréal

MONTRÉAL – L’homme de 19 ans qui a été accusé du meurtre prémédité d’une jeune employée des supermarchés Maxi et Compagnie a comparu au palais de justice de Montréal, mercredi après-midi.

Randy Tshilumba n’a pas enregistré de plaidoyer et son avocate a demandé que son dossier soit remis au 27 avril.

La procureure de la Couronne, Sonia LeBel, a requis qu’il soit interdit à l’accusé, même s’il est toujours détenu, d’entrer en communication avec la famille proche de la victime et avec un homme qui sera un témoin. Le juge a accédé à sa demande.

Le visage fermé, vêtu d’un chandail foncé et menotté, Randy Tshilumba n’a aucunement réagi aux échanges entre les avocates et le juge.

La comparution a duré environ 30 secondes, dans une salle bondée du palais de justice.

Plusieurs jeunes femmes, en larmes, ont assisté à la comparution et sont sorties de la salle de cour peu après. Elles se sont étreintes avant et après la courte comparution, près de la salle de cour où le suspect a été amené.

Vu l’accusation de meurtre prémédité, Randy Tshilumba risque une peine de prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans, soit la peine la plus sévère du Code criminel.

Le meurtre de Clémence Beaulieu-Patry, âgée de 20 ans, s’est produit dimanche soir, dans une succursale du supermarché Maxi située dans l’est de Montréal.

Le suspect a été arrêté mardi soir à son domicile du quartier Hochelaga-Maisonneuve. Il a été transporté dans un centre opérationnel du Service de police de la ville de Montréal (SPVM) où il a été interrogé par des enquêteurs durant la nuit.

Au début, la police croyait à une attaque au hasard, a déclaré en entrevue un porte-parole du SPVM, Ian Lafrenière.

Mais après quelque 80 appels du public et avec le travail acharné de plus de 20 enquêteurs, il a rapidement été déterminé que l’accusé et sa victime se connaissaient car ils ont fréquenté la même école secondaire, a-t-il précisé.

«Que s’est-il passé dans les derniers jours? C’est toujours inconnu pour nous. On sait qu’il y aurait eu une tentative d’aller voir la victime, il l’aurait approchée, mais qu’est-ce qui s’est dit, on ne le sait pas», a indiqué M. Lafrenière.

Le mobile est aussi encore inconnu et l’enquête policière se poursuit.

L’agression à l’arme blanche est survenue vers 20h35 dans la section des vêtements du Maxi et Compagnie situé sur le boulevard Crémazie Est à l’intersection de l’avenue Papineau. Des dizaines de clients et d’employés étaient à l’intérieur du magasin.

Le suspect a pris la fuite après avoir poignardé au cou la victime qui était une employée de l’établissement.

Mme Beaulieu-Patry est devenue la seconde victime d’homicide depuis le début de l’année sur l’île de Montréal.