Montréal: autre VUS détruit par le feu, cette fois lundi dans Pointe-Saint-Charles

MONTRÉAL — Un véhicule utilitaire sport (VUS) qui avait été rapporté volé à la police par son propriétaire a été retrouvé détruit par le feu, tard lundi soir, à l’arrière d’un immeuble à logements du quartier Pointe-Saint-Charles, dans le sud-ouest de Montréal.

Ce sinistre, qui n’a pas fait de blessé apparent et qui n’a pas causé de dommages à l’immeuble ni à d’autres propriétés, s’ajoute à une liste de plusieurs incendies suspects ou criminels allumés au cours des dernières semaines sur l’île de Montréal.

C’est un appel logé vers 23h45 au central téléphonique d’urgence 911 qui a signalé que le véhicule était en flammes derrière l’immeuble situé sur la rue Grand Trunk, près de l’intersection de la rue Charlevoix.

Lorsque les premiers policiers du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sont arrivés sur les lieux, les pompiers du Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM) étaient déjà à l’œuvre pour éteindre le feu et empêcher la propagation des flammes.

Le VUS est une perte totale. Une vérification dans les décombres n’avait pas permis, tôt mardi matin, de découvrir un objet incendiaire.

Les pompiers ont confié l’enquête à l’escouade des incendies criminels du SPVM qui tentera de faire la lumière sur ce qui s’est passé. La carcasse du VUS a été remorquée pour être examinée.

Environ 24 heures avant cet incendie, un autre véhicule utilitaire sport stationné dans une entrée privée située près de l’intersection des boulevards Rosemont et Langelier, dans Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, avait été ravagé par les flammes. 

Au cours des jours précédents, le feu a été allumé dans un véhicule stationné dans une entrée résidentielle de la rue Jacques-Chan, à Kirkland. Des tracteurs ont été lourdement endommagés par des flammes sur le terrain d’un établissement commercial de Dorval et une automobile stationnée dans une entrée privée de la rue Antoine-Faucon, à Pierrefonds, a aussi été incendiée.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.