Le SPVM confirme le lien «fort probable» entre deux meurtres en 65 minutes à Montréal

MONTRÉAL — Deux hommes ont été tués par balles lors de deux fusillades survenues en un peu plus d’une heure, mardi soir, dans des arrondissements voisins du nord de Montréal.

L’inspectrice-chef du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Marie-Claude Dandenault a précisé mercredi qu’il est possible que les victimes aient été abattues au hasard et qu’aucun motif n’avait encore été trouvé.

Si elle ne peut pas exclure la nature aléatoire des meurtres, elle n’indique pas qu’il s’agit du premier scénario possible.

Les deux événements se sont produits à environ 65 minutes d’intervalle et à quelques kilomètres l’un de l’autre.

Aucune arrestation n’a été effectuée.

L’inspectrice-chef Dandenault a précisé que le SPVM est sûr à 99 % que le même suspect est derrière les deux meurtres, mais que les analyses balistiques sont nécessaires pour confirmer cela à 100 %.

La première victime, âgée de 64 ans, était connue des policiers. Son décès a été constaté sur les lieux, à l’intersection des boulevards Jules-Poitras et Deguire, dans le quartier Chameran de l’arrondissement de Saint-Laurent, vers 21h45.

Plusieurs médias, citant des sources anonymes, ont identifié cette première victime comme étant André Fernand Lemieux, le père du boxeur professionnel canadien David Lemieux.

Mercredi, dans des publications sur les réseaux sociaux, le boxeur de 33 ans a publié des photos de son père avec la mention «R.I.P dad». Une porte-parole d’Eye of the Tiger Management a précisé qu’aucun autre commentaire n’était attendu du boxeur.

La deuxième victime, âgée de 48 ans, n’était pas connue des policiers. Mohamed Salah Belhaj a été tué vers 22h50 à l’intersection des rues Sauvé Ouest et Meilleur, près du parc Saint-Benoît, dans le quartier Ahuntsic. Son décès a été confirmé sur place.

Emilie Jacob, porte-parole du CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal, où travaillait la victime, a confirmé son identité.

«Nous sommes troublés d’apprendre le décès dans des circonstances tragiques de M. Mohamed Salah Belhaj, agent d’intervention à l’Hôpital en santé mentale Albert-Prévost, a écrit Mme Jacob. Nous tenons à offrir nos plus sincères condoléances à ses proches. Un soutien sera également offert à ses collègues pour traverser cette épreuve.»

L’inspectrice-chef Dandenault a assuré que rien n’est laissé au hasard dans l’enquête. La police intensifiera les patrouilles dans ces secteurs et demandera aux gens de les contacter s’ils ont des informations.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a assuré sur Twitter que «le SPVM ne ménage aucun effort pour faire la lumière sur ces crimes».

«Je suis de tout cœur avec la famille et les proches des deux victimes des crimes odieux survenus hier soir à Montréal. Je comprends les inquiétudes des citoyens à la suite de ces évènements», écrit-elle.

Ces décès sont les 16e et 17e homicides sur le territoire du SPVM depuis le début de l’année.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.