Montréal: l’étalement urbain se poursuit selon des données de la CMM

MONTRÉAL — L’étalement urbain s’est intensifié en périphérie de la région de Montréal au cours des dernières années selon des données compilées par l’Observatoire Grand Montréal.

Une note publiée lundi par la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) précise que le navettage en provenance des pourtours de la CMM est en hausse.

Environ 100 000 navetteurs provenant des municipalités limitrophes du Grand Montréal viennent travailler sur le territoire métropolitain chaque jour, dont 94 pour cent utilisent presque exclusivement l’automobile comme mode de transport. Près de 30 de ces municipalités ont maintenant un taux de navettage vers la CMM de plus de 40 pour cent, dont 10 municipalités ayant un taux de navettage supérieur à 50 pour cent.

Le rapport de l’Observatoire Grand Montréal ajoute que plusieurs municipalités limitrophes à la CMM présentent un développement résidentiel reposant principalement sur la construction de maisons individuelles, donc à forte consommation d’espace. Le rapport écrit que cela contribue à l’agrandissement des périmètres d’urbanisation et à la disparition de terres agricoles ou de milieux naturels.

En moyenne, depuis 2015, la CMM perd environ 7000 personnes par année dans ses échanges migratoires avec ses pourtours: 4000 avec les MRC situées en périphérie du nord et 3000 autres avec celles situées au pourtour sud.

La Communauté métropolitaine de Montréal regroupe 82 municipalités, soit environ quatre millions de personnes.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie