Mort de George Floyd: les trois autres policiers sont aussi accusés

MINNEAPOLIS — Aux États-Unis, les procureurs ont porté des accusations contre trois autres policiers mercredi en lien avec la mort de George Floyd et ont déposé un nouveau chef d’accusation, plus grave, à l’encontre du policier au centre de l’arrestation, dont les images captées par vidéo ont suscité une vague d’indignation et de manifestations d’un bout à l’autre du pays contre la brutalité policière et le racisme.

Le policier Derek Chauvin, qui s’est agenouillé sur le cou de George Floyd jusqu’à ce qu’il perde conscience, fait maintenant face à un chef d’accusation de meurtre non prémédité.

Les trois autres policiers font maintenant face à des accusations de complicité.

Les quatre policiers ont été congédiés la semaine dernière. S’ils sont reconnus coupables, ils s’exposent jusqu’à 40 ans de prison.

Les procureurs ont donc modifié mercredi le dossier concernant les agents qui étaient sur la scène de la mort de George Floyd, accusant Thomas Lane, J. Kueng et Tou Thao d’avoir aidé et encouragé un meurtre.

Quant à Derek Chauvin, il est maintenant accusé de meurtre au deuxième degré, et non au troisième degré, et d’homicide involontaire au deuxième degré.

Des mandats d’arrestation ont été lancés pour les trois agents nouvellement accusés. Derek Chauvin était déjà détenu.

Les nouvelles accusations ont été intentées à la demande du procureur général du Minnesota, Keith Ellison, qui a qualifié les manifestations à la suite de la mort de George Floyd de «spectaculaires, mais nécessaires». Il a ajouté que George Floyd «devrait être des nôtres, mais ne l’est pas».

L’avocat de la famille Floyd, Benjamin Crump, a qualifié la nouvelle de «moment doux-amer» et de «pas important sur la route de la justice». M. Crump a ajouté que M. Ellison avait informé la famille de George Floyd qu’il allait poursuivre son enquête et qu’il pourrait augmenter les accusations au premier degré, si nécessaire.

Selon le nouveau dossier d’accusations contre Derek Chauvin, on note que les gestes de l’agent ont été «un facteur substantiel dans la cause» de la mort de George Floyd.

«La manière employée par l’agent Chauvin pour maîtriser M. Floyd pendant une période prolongée a été l’un des facteurs substantiels dans ce qui a provoqué la perte de conscience de M. Floyd, provoquant des dommages substantiels à son corps et aussi la mort de M. Floyd», a-t-on écrit dans la plainte criminelle.

L’accusation d’homicide involontaire au deuxième degré soutient que Derek Chauvin a provoqué la mort de George Floyd sans intention apparente tout en commettant un autre crime, dans ce cas un meurtre au deuxième degré. Derek Chauvin fait face à une peine maximale de 40 ans derrière les barreaux, comparativement à 25 ans pour un meurtre au troisième degré.

Si les autres agents sont aussi reconnus coupables, ils feront face à une peine maximale identique.

«George Floyd était important. Il était aimé et sa famille était importante, sa vie avait de la valeur et nous allons tenter d’obtenir justice pour lui et pour vous, et nous l’obtiendrons», a dit M. Ellison.

L’avocat Earl Gray, qui représente Thomas Lane, a dit à l’Associated Press qu’il n’avait pas vu les accusations ou parlé à son client. Il a ajouté que Lane n’était pas détenu. Avant l’annonce des nouvelles accusations, l’avocat de Derek Chauvin avait déclaré qu’il ne ferait pas de commentaires pour l’instant. Les avocats de J. Kueng et Tou Thao n’ont pas immédiatement répondu à des demandes de commentaires.