Mort de l’ex-chef de la Première Nation de Grassy Narrows: une enquête réclamée

TORONTO — La famille d’un chef autochtone de l’Ontario a réclamé vendredi une enquête publique sur sa mort afin de faire la lumière sur la source de la maladie qui l’affligeait depuis plusieurs années

Steve Fobister père, ancien chef de la Première Nation de Grassy Narrows, s’était longtemps battu pour défendre sa communauté face à la contamination au mercure d’une rivière avoisinante.

Selon ses proches, une enquête démontrerait qu’il a justement succombé plus tôt ce mois-ci à une intoxication au mercure.

Sa famille a appelé le premier ministre canadien et le ministre ontarien de la Santé à reconnaître qu’un empoisonnement était en fait derrière le trouble neurologique dégénératif de M. Fobister.

Sa nièce, Sylvia Wapioke, soutient qu’«il a été contraint de se battre pendant quatre décennies pour obtenir justice contre le mercure face au déni, aux délais et à la discrimination».

La rivière Wabigoon est contaminée depuis les années 1960, lorsqu’une usine de papier de la ville de Dryde a déversé quelque 9 000 kilogrammes de mercure dans son réseau hydrographique. La présence du métal dans l’eau a miné une pêche commerciale florissante et dévasté l’économie de Grassy Narrows.

La famille de M. Fobister estime qu’une enquête sur sa mort viendrait aussi en aide aux membres de la communauté aux prises avec des affections similaires.

Selon une porte-parole du coroner en chef de l’Ontario, le bureau du docteur Dirk Huyer a appris le décès de M. Fobister vendredi et mènera une investigation. Une décision concernant la tenue d’une éventuelle enquête sera prise à l’issue de l’investigation, a déclaré Cheryl Maher.

Le bureau du coroner en chef de l’Ontario mène environ 17 000 investigations par année, mais ne conduit en moyenne que de 40 à 45 enquêtes.

L’ancien gouvernement libéral de la province avait investi 85 millions $ pour assainir le réseau hydrographique de Wabigoon. Le gouvernement fédéral s’est pour sa part engagé à financer un centre de traitement pour les personnes touchées par une contamination au mercure.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie