Mort d’un homme noir à Brampton: le policier n’a toujours pas été interrogé

BRAMPTON, Ont. — L’unité chargée de surveiller la police en Ontario affirme que l’agent impliqué dans la mort par balle d’un homme noir de 26 ans à l’ouest de Toronto n’a pas été interrogé, bien qu’on l’ait invité à parler.

L’Unité des enquêtes spéciales (UES) affirme avoir interrogé quatre agents de la police régionale de Peel, témoins de la mort de D’Andre Campbell à Brampton, en Ontario, le 6 avril.

Mais l’UES affirme que «l’agent impliqué» n’a pas fourni ses notes et ne peut être légalement contraint à participer à une entrevue.

La famille a déclaré que M. Campbell avait lui-même appelé le 911 alors qu’il était en pleine crise de santé mentale.

L’UES a indiqué que les agents ont utilisé des pistolets paralysants avant qu’un policier ne tire plusieurs fois sur M. Campbell.

L’unité dit avoir récupéré un couteau, deux pistolets paralysants ainsi que l’arme à feu de l’agent impliqué lors de l’enquête.