Moscou accuse Washington d’aggraver le conflit en armant l’Ukraine

KYIV, Ukraine — Le Kremlin a averti mercredi que l’augmentation de la fourniture d’armes américaines à Kyiv aggraverait la guerre dévastatrice de 10 mois déclenchée par l’invasion illégale de la Russie et «n’augure rien de bon» pour l’Ukraine assiégée.

«Les fournitures d’armes (par les États-Unis) continuent, l’assortiment d’armes fournies s’élargit. Tout cela, bien sûr, conduit à une aggravation du conflit et, en fait, n’augure rien de bon pour l’Ukraine», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, aux journalistes.

Les commentaires de M. Peskov représentent la première réaction officielle de la Russie à l’annonce que le président ukrainien Volodymyr Zelensky se rendra à Washington pour un sommet avec le président américain Joe Biden. Ce voyage serait le premier voyage à l’étranger connu de M. Zelensky depuis l’invasion russe du 24 février.

M. Zelensky devrait rentrer de Washington avec des promesses massives d’aide militaire de 1,8 milliard $ US qui aideront son pays à se défendre contre l’agression russe. Le matériel militaire américain comprendrait pour la première fois une batterie de missiles antiaériens Patriot et des bombes à guidage de précision pour les avions de chasse, ont annoncé mardi des responsables américains.

M. Peskov a également confirmé les informations des médias selon lesquelles le président russe Vladimir Poutine ne prononcera pas son discours annuel sur l’état de la nation cette année. M. Peskov n’a pas voulu commenter la raison du report de l’adresse à l’année prochaine, disant seulement que cela avait à voir avec le «calendrier de travail» de M. Poutine.

Certains médias russes ont lié cette décision à une guerre dans laquelle la Russie a depuis longtemps perdu son élan. Plus tôt cette année, le Kremlin a également annulé la conférence de presse annuelle de M. Poutine, qui a lieu chaque mois de décembre depuis 2012.

Alors que M. Zelenskyy se rend à Washington, Moscou était également impliqué dans la diplomatie de haut niveau. Le chef adjoint du Conseil de sécurité russe, Dmitri Medvedev, a rencontré mercredi le président chinois Xi Jinping. M. Medvedev, un ancien président russe, a déclaré dans une déclaration vidéo que lui et M. Xi avaient discuté d’un éventail de sujets, dont «le conflit en Ukraine». M. Medvedev n’a pas précisé.

La Chine a refusé de condamner l’invasion de l’Ukraine par la Russie et a critiqué les sanctions contre Moscou. Pékin n’a qualifié l’invasion que de «situation ukrainienne» par respect pour Moscou et a accusé les États-Unis et l’OTAN de provoquer M. Poutine en s’étendant en Europe de l’Est.

En Ukraine, les forces russes ont pilonné les zones peuplées avec plus de missiles et d’artillerie mercredi. Elles ont bombardé des zones autour de la ville de Nikopol dans la région de Dnipropetrovsk, dans le sud-est de l’Ukraine, pendant la nuit, a déclaré son gouverneur, Valentyn Reznichenko, sur Telegram mercredi matin.

Nikopol est situé de l’autre côté du fleuve Dniepr depuis la centrale nucléaire de Zaporijjia. Les forces russes occupent actuellement l’usine, la plus grande centrale nucléaire d’Europe.

Le bureau du président ukrainien a rapporté mercredi que cinq civils avaient été tués et 17 autres blessés par des attaques russes mardi. L’état-major général des forces armées ukrainiennes a déclaré que la Russie avait lancé cinq missiles et 16 frappes aériennes sur le territoire ukrainien et 61 attaques à partir de systèmes de roquettes à lancement multiple.

Le porte-parole de l’état-major, Oleksandr Shtupun, a indiqué que les forces ukrainiennes avaient repoussé les attaques autour de plus de 25 municipalités dans les provinces de Kharkiv, Donetsk et Louhansk, dans l’est de l’Ukraine, les villes de Bakhmout et d’Avdiivka continuant d’être les principales cibles de l’offensive russe.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.