MTL: Jean Fortier serait un maire rationnel, «avec des idées», et non populiste

MONTRÉAL — Les Montréalais veulent un maire avec une approche rationnelle de la gestion de la ville, plutôt qu’un maire «populiste», estime le candidat de Coalition Montréal à la mairie Jean Fortier.

Faisant allusion à son adversaire et maire sortant Denis Coderre, M. Fortier, qui a été président du comité exécutif dans l’administration de Pierre Bourque à la fin des années 1990, clame qu’il ne faut surtout pas gérer une ville sur des «coups d’émotion».

En entrevue à La Presse canadienne, Jean Fortier affirme par ailleurs que la chef de Projet Montréal, Valérie Plante, est trop «dogmatique» dans ses positions.

M. Fortier soutient que pour gérer une ville cosmopolite comme Montréal, il faut être «au centre du centre», et non pas strictement «à gauche ou à droite».

Appuyé notamment par le maire de l’arrondissement d’Anjou, Luis Miranda, Jean Fortier a comme grand objectif d’améliorer la qualité des services offerts aux citoyens. Il dit avoir encore beaucoup d’idées à soumettre à la population d’ici la fin de la campagne électorale.

Commentant un récent sondage qui indiquait une lutte à deux à la mairie, entre M. Coderre et Mme Plante, Jean Fortier souligne que cette enquête d’opinion a été effectuée peu après son entrée dans la course, alors que sa campagne était embryonnaire.

Selon lui, tout est encore possible: «Les gens veulent une troisième voie», assure-t-il.