MTL: vigile samedi devant l’ex-usine MABE, fermée il y a quatre ans

MONTRÉAL — Une vigile de solidarité aura lieu samedi devant l’ancienne usine MABE, dans l’est de Montréal, fermée il y a quatre ans.

En 2014, quelques jours après que les derniers travailleurs aient quitté définitivement l’usine, la compagnie MABE Canada a déclaré faillite entraînant du même coup des coupes de 23 à 33 % dans le régime de retraite et les rentes, et l’arrêt des couvertures de l’assurance collective. Plus de 1500 travailleurs actifs et retraités sont toujours affectés.

Selon le syndicat Unifor, la compagnie mère basée au Mexique a continué de mener des affaires au Canada sous un autre nom tout en reniant ses responsabilités face aux travailleurs montréalais.

Unifor, qui a entrepris des recours juridiques contre la compagnie, réclame des gouvernements que les lois soient modifiées pour protéger les travailleurs face aux entreprises qui emploient de telles tactiques. Le syndicat poursuit par ailleurs une campagne de de boycott des électroménagers GE, Hotpoint et McClary, fabriqués par MABE

Le directeur-adjoint d’Unifor au Québec, John Caluori, affirme que le syndicat «ne lâchera pas tant et aussi longtemps qu’il n’aura pas obtenu gain de cause».

Dans le cadre de la campagne électorale qui s’amorce au Québec, Unifor interpelle les partis politiques, afin qu’ils «se positionnent non seulement pour la création d’emplois mais aussi pour le maintien des emplois de qualité existants».

La manifestation doit se dérouler à 9h30, à l’intersection des rues Notre-Dame Est et Dickson, où se trouvait l’usine MABE.