N.-B.: Blaine Higgs se pencherait en priorité sur la pénurie d’ambulanciers

FREDERICTON — Le chef conservateur du Nouveau-Brunswick affirme que «lorsqu’il» deviendra premier ministre, sa priorité sera de trouver rapidement une solution à la pénurie de personnel paramédical.

Dans sa réponse au discours du Trône du gouvernement libéral, jeudi, Blaine Higgs a déclaré que dès sa première journée complète de travail, son gouvernement accorderait une semaine à la société Medavie — responsable du service d’ambulance — pour lui proposer des solutions.

Plus de 100 postes d’ambulanciers paramédicaux sont actuellement vacants au Nouveau-Brunswick, et les délais d’intervention commencent à augmenter.

M. Higgs s’attend à ce que le gouvernement minoritaire libéral du premier ministre Brian Gallant soit défait par un vote de confiance à l’Assemblée législative le 2 novembre, ce qui inciterait la lieutenante-gouverneure à demander aux progressistes-conservateurs de former le prochain gouvernement.

Un tribunal a statué l’an dernier que les services paramédicaux devaient être fournis dans les deux langues officielles au Nouveau-Brunswick, mais un arbitre du travail a soutenu qu’il pourrait exister des moyens d’assouplir ces exigences linguistiques. Le gouvernement Gallant a alors demandé une révision judiciaire, qui doit être entendue vers la fin de janvier.

M. Higgs estime toutefois qu’une solution doit être trouvée plus tôt. À l’Assemblée législative, il a soutenu que Medavie pourrait s’inspirer des suggestions de l’Association des paramédics du Nouveau-Brunswick, ou alors proposer ses propres solutions. Mais la société Medavie disposerait d’une semaine pour fournir des options à un gouvernement Higgs.

Les libéraux ont remporté 21 sièges aux élections du mois dernier, soit un de moins que les progressistes-conservateurs, tandis que l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick et le Parti vert en ont chacun remporté trois. Sans majorité, les conservateurs auraient besoin de l’appui des petits partis, mais ceux-ci disent qu’ils n’ont toujours pas fait leur lit.

Le chef du Parti vert, David Coon, appuie la taxe sur le carbone du gouvernement fédéral, que les libéraux de Brian Gallant rejettent. Par contre, M. Coon s’est dit préoccupé par le fait que M. Higgs n’ait pas abordé les changements climatiques dans sa réponse au discours du Trône, jeudi.

Le chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, a été heureux, quant à lui, d’apprendre que M. Higgs voulait régler rapidement le problème des ambulances, mais il déplore que le chef conservateur ne se soit pas rallié à l’opinion de l’arbitre du travail, qui suggérait des accommodements.

M. Higgs a qualifié le discours du Trône des libéraux de liste d’épicerie, qui «mentionne tout et tout le monde, mais qui ne résout rien». Il promet que son futur discours du Trône ne contiendra que cinq à dix priorités pour la province; une fois ces priorités atteintes, il dressera une nouvelle liste.

Si les libéraux perdent le vote de confiance des élus le 2 novembre, M. Higgs croit qu’un discours du Trône conservateur pourrait être prononcé d’ici la fin de novembre, ou au début de décembre.

Les plus populaires