N-B: Dix-sept nouveaux cas signalés quelques heures avant le confinement à Edmundston

FREDERICTON — Les responsables de la santé publique du Nouveau-Brunswick ont signalé 17 nouveaux cas de COVID-19 samedi, quelques heures à peine avant que la région d’Edmundston n’entre dans une période de confinement de 14 jours à compter de minuit.

Dix des nouvelles infections se trouvent dans la région d’Edmundston, dans le nord-ouest de la province. Cinq proviennent de la région de Moncton et une dans chacune des régions de Campbellton et de Saint-Jean.

Il y a actuellement 328 cas actifs dans la province. Cinq patients sont hospitalisés, dont trois aux soins intensifs.

Depuis le début de la pandémie, les autorités ont recensé 1104 cas et 13 décès liés à la COVID-19.

Les responsables de la santé publique disent que la période de confinement est nécessaire pour freiner une augmentation constante des infections quotidiennes, qui pourrait devenir incontrôlable.

«Notre objectif en mettant en œuvre les mesures de confinement dans la zone 4 à compter de ce soir est de réduire les possibilités de transmission du virus en faisant en sorte que les gens limitent leurs déplacements le plus possible», a déclaré la médecin-hygiéniste en chef de la province, la docteure Jennifer Russell, dans un communiqué.

«En cessant de nous déplacer et d’avoir des contacts, nous mettons un frein à la COVID-19», a-t-elle ajouté.

À partir de dimanche, les déplacements non essentiels sont interdits dans et hors de la région d’Edmundston, qui borde le nord du Maine et la région du Bas-St-Laurent au Québec.

L’ordonnance sanitaire force la fermeture de toutes les entreprises non essentielles, ainsi que les écoles et les espaces publics, dont les patinoires extérieures et les pentes de ski. Tous les rassemblements intérieurs et extérieurs entre personnes de différents ménages sont interdits.

La province affirme que la situation dans la région sera évaluée tous les sept jours et que le cabinet peut prolonger le confinement si nécessaire.

Toujours peu de cas en Nouvelle-Écosse

De leur côté, les autorités néo-écossaises ne faisaient état samedi d’aucune nouvelle infection.

La province ne compte que 20 cas actifs.

Dans un communiqué, le premier ministre Stephen McNeil a affirmé que les Néo-Écossais «pouvaient être fiers du travail qu’ils font pour que le nombre de cas reste faible».

La province a d’ailleurs annoncé cette semaine un assouplissement aux restrictions sanitaires, qui entrera en vigueur lundi.

Les équipes sportives pourront notamment reprendre leurs matchs, mais sans spectateurs, et les groupes de soutien en matière de santé mentale et de traitement des dépendances auront le droit de se réunir en plus grand nombre.

Laisser un commentaire