N-B: le gouvernement veut permettre de prêter serment sur une plume d’aigle

FREDERICTON — Le gouvernement du Nouveau-Brunswick dit travailler avec les Premières Nations pour mettre au point des protocoles permettant aux personnes de prêter serment sur une plume d’aigle sacrée.

Il affirme que cette décision créerait un précédent dans la province pour la reconnaissance officielle des cultures autochtones au sein du système judiciaire.

Le gouvernement a pris cet engagement lors d’une cérémonie spéciale à la Résidence du gouverneur, à Fredericton, mardi, qui visait à souligner l’importance de respecter les cultures et les traditions autochtones.

Le ministre des Affaires autochtones, Jake Stewart, a affirmé dans un communiqué que l’intégration de la plume d’aigle dans le système judiciaire de la province représentait «une étape importante vers la réconciliation».

D’ici là, le gouvernement consulte les communautés autochtones pour «veiller à ce que ce processus soit fait correctement et avec respect», a-t-il ajouté.