N.-B.: les conservateurs dévoilent leur plateforme à quatre jours du scrutin

FREDERICTON — Les progressistes-conservateurs du Nouveau-Brunswick ont dévoilé leur plateforme avec 11,4 millions $ en nouvelles promesses de dépenses, quelques heures à peine avant le dernier débat télévisé entre les chefs de parti.

Le document utilisant le slogan «Rétablir. Réinventer. Renouveler» sort dans la dernière ligne droite de la campagne, alors que les électeurs sont appelés aux urnes lundi.

La «plateforme politique» reprend le plan budgétaire de l’année dernière incluant une augmentation modeste des dépenses en santé, poursuit les efforts pour retenir les immigrants dans la province et promet des cours d’éducation à la citoyenneté revisités et un meilleur service internet pour les écoles.

Cependant, le document détaille également de nouveaux engagements de dépenses qui comprennent 1,4 million $ par année pour les infirmières afin de soutenir la transition des personnes âgées de l’hôpital vers leur propre domicile ou un foyer de soins, et 3,5 millions $ par année pour l’amélioration des services en santé mentale.

Il y aura également un montant supplémentaire de 1 million $ pour un programme d’alimentation à l’école et des augmentations de salaire pour les éducateurs de la petite enfance qui coûteront 3,5 millions $ par an. La plateforme comprend également une augmentation de 2 millions $ par an pour les services de police.

Le chef conservateur Blaine Higgs a déclaré en conférence de presse, jeudi, que les modestes augmentations de dépenses se feraient sans hausse de taxes et d’impôts.

«Il n’y aura pas d’augmentation de taxes sous notre gouvernement parce qu’il y a suffisamment d’argent dans le système», a-t-il dit. «Nous devons seulement obtenir des résultats pour ce que nous dépensons.»

M. Higgs a aussi affirmé que son plan visait à aider les entreprises de la province à faire leur place «dans un monde post-COVID et numérique dans lequel le commerce en ligne sera la clé de la croissance intérieure et des exportations». Il a ajouté que le gouvernement du Nouveau-Brunswick accorderait la priorité aux entreprises de la province pour ses approvisionnements, dans la mesure du possible.

La plateforme conservatrice résume le genre de messages que M. Higgs a livrés pendant la campagne électorale et dans les débats.

Dans ses premières pages, M. Higgs affirme que son gouvernement minoritaire conservateur a réalisé 62 % des promesses du parti formulées lors de la campagne de 2018, soulignant qu’avant la COVID-19, il y avait eu une réduction de la dette nette de 129,3 millions $.

Le document indique également que Statistique Canada prévoit que la province reviendra rapidement aux niveaux d’emplois d’avant la COVID-19.

La santé, un sujet délicat

Les soins de santé ont été un sujet délicat pour les progressistes-conservateurs — et la plateforme souligne que les minces augmentations de dépenses du budget précédent seront maintenues si le parti est réélu.

Plus tôt cette année, M. Higgs a dû renoncer au plan de son parti visant à réduire les heures d’ouverture des urgences et à convertir des lits de soins aigus en soins de longue durée dans six hôpitaux ruraux après un tollé au sein de la population.

Le chef libéral Kevin Vickers a accusé M. Higgs d’avoir un plan secret pour couper dans les services en santé.

Cependant, la plateforme conservatrice répète les annonces précédentes sur les soins de santé: 5 millions $ pour recruter des médecins dans les zones rurales, 4,2 millions $ pour ajouter des infirmières praticiennes dans les cliniques et les urgences et pour réduire de moitié les «listes d’attente excessives» pour les arthroplasties de la hanche et du genou d’ici mars prochain.

L’augmentation des dépenses en éducation de la petite enfance confirme l’augmentation de 75 cents du salaire horaire cette année, et la plateforme promet que les salaires passeront de 16 $ à 19 $ l’heure d’ici 2023.

L’élection de lundi au Nouveau-Brunswick est la première dans le pays depuis le début de la pandémie.

Laisser un commentaire
Les plus populaires