N.-B.: les deux grands partis sont loin de la parité parmi leurs candidats

FREDERICTON — Les progressistes-conservateurs et les libéraux sont les deux seuls partis à présenter des candidats dans les 49 circonscriptions du Nouveau-Brunswick, mais les verts sont les seuls à atteindre la parité parmi les candidats.

«Plus de la moitié de nos candidats sont des femmes», s’est vanté le leader du Parti vert, David Coon, vendredi après-midi, après la date limite d’inscription. Les verts auront des candidats dans 47 circonscriptions.

«Il y a aussi une grande diversité parmi nos candidats, a ajouté M. Coon. Nous avons des candidats autochtones, des candidats des minorités visibles, des candidats de la communauté LGBTQ. Ce sont des gens de tous les horizons, des petits entrepreneurs, des éducateurs, des artistes et des avocats.»

Le chef progressiste-conservateur Blaine Higgs s’est dit satisfait de sa liste de candidats, dont dix-sept sont des femmes, soit 35 %.

«Je suis enthousiasmé par la qualité des candidats qui se sont présentés pour faire partie de notre mission de sauver le Nouveau-Brunswick, a lancé M. Higgs vendredi. Nous resterons concentrés en équipe, en développant une mission pour notre province et en bâtissant autour de cette mission.»

Le chef libéral Kevin Vickers s’est dit déçu vendredi que seuls 10 des 49 candidats de son parti soient des femmes — une proportion de 20 %. Il a mis en cause le déclenchement anticipé du scrutin.

«En raison de l’élection anticipée, nous avons été soumis à des contraintes strictes, a dit M. Vickers. Je vais être franc sur ce point: je suis déçu du nombre de femmes candidates que nous avons dans le parti.»

«J’ai moi-même parlé avec des dizaines de candidates au cours de la dernière année, mais nous devons faire tout notre possible pour nous assurer d’attirer plus de femmes. Je suis fier de dire qu’Alice McKim de la circonscription de Saint John Harbour, une transgenre, représentera ce segment de notre société.»

L’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick présente un nombre record de 36 candidats, comparativement à 30 en 2018. «La croissance du soutien des électeurs et des candidats est écrasante», a lancé le chef Kris Austin vendredi. Neuf des candidats de l’Alliance sont des femmes.

Les néo-démocrates présentent 33 candidats, dont 12 sont des femmes. Et le parti KISS — qui signifie Keep It Simple Solutions — compte quatre candidats, qui sont tous des hommes. Il y aura aussi neuf candidats indépendants — huit hommes et une femme.

Laisser un commentaire
Les plus populaires