N-B: les partis amorcent leur première fin de semaine de campagne

FREDERICTON — Les chefs des partis politiques du Nouveau-Brunswick se sont dispersés dans toute la province samedi, et ont tenté de convaincre les électeurs de leur faire confiance en cette première fin de semaine de la campagne électorale provinciale.

Le chef libéral Kevin Vickers a ouvert sa permanence de campagne samedi matin à Miramichi, dans le nord-est, tandis que le chef progressiste-conservateur Blaine Higgs était à Saint-Andrews, une communauté côtière du sud-ouest de la province, près de la frontière américaine.

Plus tôt cette semaine, M. Vickers a promis que s’il était élu, il dépenserait des millions de dollars de plus pour l’agriculture, la pêche et le tourisme. M. Higgs a promis peu d’argent frais, disant aux électeurs qu’il s’en tiendrait aux projets décrits dans le budget de son gouvernement, présenté en mars.

Dans un communiqué diffusé samedi, M. Higgs a promis qu’un gouvernement progressiste-conservateur prolongerait jusqu’à la fin du mois de mars 2021 un rabais pour les résidents du Nouveau-Brunswick qui passent leurs vacances dans la province.

Le rabais de 20 % vise à soutenir le tourisme de la province, qui a été durement affecté par la pandémie de COVID-19.

La réduction peut être utilisée pour payer l’hébergement, la nourriture et les boissons, l’entrée aux musées et autres attractions, ainsi que la location de voitures ou d’autres frais de transport.

«Plus tôt cet été, notre gouvernement a présenté un incitatif qui a encouragé les « vacances à la maison ». Cela fait partie de notre plan de relance économique pour aider les entreprises locales à se remettre sur pied, et nous savons que cela fonctionne», a-t-il déclaré. 

Kevin Vickers a accusé le chef progressiste-conservateur d’avoir réduit de 40 % le budget du ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture.

En entrevue, samedi, il a salué le plan de M. Higgs de prolonger le rabais, mais selon lui, c’est «trop peu trop tard».

«Je suis déterminé à rétablir ce financement du tourisme. C’est une formidable occasion pour notre province et notre plan de développement économique», a-t-il soutenu, ajoutant que les libéraux adopteraient une approche financièrement responsable pour les dépenses gouvernementales.

Pendant ce temps, le chef de l’Alliance des gens, Kris Austin, était à Fredericton samedi.

Dans un communiqué, son parti a réclamé plus de services pour répondre aux crises de santé mentale, qui, selon M. Austin, ont augmenté en raison de la pandémie de COVID-19. Il a aussi demandé d’offrir plus de formation aux travailleurs sociaux.

«Il y avait un long temps d’attente pour les services de santé mentale avant la pandémie. Le problème a été exacerbé à cause du COVID-19 et de son effet sur la vie des gens», a-t-il indiqué dans le communiqué.

Le chef du Parti vert, David Coon, était aussi à Fredericton samedi, où il a visité un marché et une ferme avec son candidat local, Luke Randall.

«Je suis encouragé que tant de jeunes (soient) motivés à (en) apprendre sur l’agriculture et l’alimentation. Il est essentiel que ces compétences soient transmises à la prochaine génération», a-t-il écrit sur Twitter.

Les libéraux, progressistes-conservateurs et verts s’attendent à présenter des candidats dans les 49 circonscriptions de la province.

Vendredi, l’Alliance des gens avait choisi 21 candidats, mais le parti espère en avoir au moins 30 d’ici la date limite du 28 août.

M. Vickers a déclaré samedi que les libéraux avaient nommé jusqu’à présent 47 candidats et que le parti avait l’intention de pourvoir les deux places restantes avant la date limite.

Les Néo-démocrates n’ont pas précisé combien de candidats se présenteraient sous leur bannière en vue du scrutin du 14 septembre.

Laisser un commentaire
Les plus populaires