N.-É.: le pasteur Brent Hawkes déclaré non coupable d’attentat à la pudeur

KENTVILLE, N.-É. – Le pasteur torontois Brent Hawkes a été déclaré non coupable de grossière indécence et d’attentat à la pudeur.

Le juge Alan Tufts, de la Cour provinciale de Nouvelle-Écosse, a livré son verdict mardi à Kentville, expliquant avoir observé des incohérences importantes dans le récit des témoins.

Brent Hawkes, un militant renommé qui avait présidé les funérailles de l’ex-chef du Nouveau Parti démocratique Jack Layton en 2011, avait plaidé non coupable.

Il était accusé à la suite d’incidents qui seraient survenus au milieu des années 1970, alors qu’il était un enseignant âgé d’une vingtaine d’années dans la vallée d’Annapolis, en Nouvelle-Écosse.

Au cours du procès, un homme d’âge moyen avait raconté que l’accusé l’avait emmené, nu, dans un couloir pendant une soirée où il avait consommé beaucoup d’alcool et qu’il y avait eu une relation orale forcée, dans une chambre, alors qu’il avait environ 16 ans. Deux autres hommes ont déclaré qu’ils avaient été témoins de cette relation forcée.

À son tour à la barre, en novembre, Brent Hawkes avait vivement nié les allégations.