N-É: un courriel du président de l’Université Dalhousie sème la controverse

HALIFAX — L’association des professeurs de l’Université Dalhousie, à Halifax, a ouvert une enquête sur un courriel envoyé par le président de l’établissement, dans lequel il incitait les enseignants, le personnel et les étudiants à ne pas faire de commentaires négatifs sur une pêcherie autochtone.

La lettre fait suite à des semaines de tensions entre les pêcheurs autochtones et non autochtones au sujet du droit d’une Première Nation micmaque de pêcher et vendre du homard pendant la saison morte, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse.

Le président de l’association des professeurs, David Westwood, a déclaré mercredi que son organisation cherchait à déterminer si le courriel du président Deep Saini et de la vice-rectrice Theresa Rajack-Talley constituait une violation de la liberté de l’enseignement. 

Le courriel, daté du 23 septembre, indique que les commentaires négatifs contre le droit de la communauté micmaque à un gagne-pain ne reflètent pas les valeurs fondamentales de l’université.

La Première Nation a invoqué son droit issu de traités, qui a été validé par la Cour suprême en 1999, pour pêcher sans permis.

Les pêcheurs non autochtones disent que la communauté devrait suivre le système de permis établi par le gouvernement fédéral, qui interdit la pêche au homard pendant la saison morte, soit de mai à novembre.

Laisser un commentaire
Les plus populaires