N.-É.: Un cours demandait de nommer les avantages des pensionnats autochtones

HALIFAX — Répondant à une plainte d’une fille autochtone et de sa mère, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a supprimé un cours d’école secondaire à distance qui demandait aux élèves de nommer les avantages du système des pensionnats.

Malaika Joudry-Martel et sa mère, Shalan Joudry, révisaient mercredi un chapitre sur les Premières Nations quand l’élève de 15 ans a signalé qu’une partie du contenu de son cours d’anglais était raciste.

Mme Joudry affirme qu’elle a été ahurie de constater qu’un devoir demandait aux élèves de faire une liste des avantages et inconvénients d’être placé dans un pensionnat.

De plus, Mme Joudry avance que d’autres éléments «passivement racistes» se trouvaient dans le document de 170 pages, incluant certaines questions sur les hauts taux de pauvreté, d’alcoolisme et de chômage chez les populations autochtones. 

Après avoir partagé mercredi ce matériel pédagogique sur son compte Facebook, Mme Joudry a reçu le lendemain des excuses téléphoniques personnelles du ministre de l’Éducation de la province, Derek Mombourquette.

Poète micmac de la Première Nation Bear River, Shalan Joudry a indiqué qu’elle était surprise de voir que personne n’eût remarqué à quel point ce contenu était insultant auparavant, en ajoutant qu’il semble avoir été approuvé par le gouvernement en 2003.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.