N-É.: un garçon qui pesait 59 kilos à cinq ans restera aux soins de la province

SYDNEY, N.-É. – En Nouvelle-Écosse, un garçon de cinq ans qui pesait 59 kilos (132 livres) au moment où il a été retiré de la garde de sa mère ne retournera pas vivre avec elle, a statué un juge.

Vivre avec sa mère est trop dangereux, a conclu le juge Robert Gregan, ajoutant que le poids de l’enfant était un grave problème de santé lorsque celui-ci a été pris en charge par les services sociaux de la province en mai 2015.

Une décision de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse, rendue publique lundi, indique que le garçon a pris environ 8 kilos (18 livres) entre octobre 2014 et mai 2015.

Le juge affirme qu’à son avis, la mère a nié la gravité de la situation, alors que le pédiatre du garçon avait dit que l’enfant était à risque de nuire sérieusement à son foie et à d’autres de ses organes.

Selon le médecin, la mère n’administrait pas correctement les médicaments contre le trouble du déficit de l’attention (TDAH) de l’enfant ou le surmédicamentait si elle se sentait hors de contrôle.

Le juge Gregan a ordonné que le garçon — maintenant âgé de sept ans et pesant moins de 36 kilos (80 livres) — soit pris en charge par les services sociaux de manière permanente.

Par ailleurs, le père de l’enfant a consenti à ce que son fils soit sous la protection des services publics sans autorisation de le voir, peut-on lire dans la décision de la cour.