Nancy Pelosi est arrivée à Taïwan, malgré les avertissements de Pékin

TAIPEI, Taïwan — La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, est arrivée à Taïwan mardi soir, devenant la plus haute responsable américaine en 25 ans à visiter l’île autonome revendiquée par la Chine, qui a rapidement annoncé qu’elle mènerait des manœuvres militaires en représailles à sa présence.

Mme Pelosi est arrivée à bord d’un avion de passagers de l’US Air Force et a été accueillie sur le tarmac de l’aéroport international de Taipei par le ministre des Affaires étrangères de Taïwan et d’autres responsables taïwanais et américains. Elle a posé pour des photos avant que son cortège ne l’emmène sans être vue dans le stationnement d’un hôtel.

Sa visite a fait monter les tensions entre la Chine et les États-Unis parce que la Chine revendique Taïwan comme faisant partie de son territoire et considère les visites de responsables gouvernementaux étrangers comme une reconnaissance de la souveraineté de l’île.

L’administration Biden et Mme Pelosi affirment que les États-Unis restent attachés à leur «politique d’une seule Chine», qui reconnaît Pékin, mais autorise des relations informelles et des liens de défense avec Taipei.

Mme Pelosi a décrit le voyage comme faisant partie d’une mission plus large à un moment où «le monde est confronté à un choix entre l’autocratie et la démocratie». Sa visite intervient après qu’elle a dirigé une délégation du Congrès dans la capitale ukrainienne de Kyiv au printemps, et elle sert de pierre angulaire à ses nombreuses années de promotion de la démocratie à l’étranger.

«Nous devons soutenir Taïwan», a-t-elle déclaré dans une lettre d’opinion publiée par le «Washington Post» à son arrivée à Taïwan. Elle a cité l’engagement que les États-Unis ont pris envers un Taïwan démocratique en vertu d’une loi de 1979.

«Il est essentiel que l’Amérique et nos alliés indiquent clairement que nous ne cédons jamais aux autocrates», a-t-elle écrit.

Taïwan et la Chine se sont séparés lors d’une guerre civile en 1949, mais la Chine revendique l’île comme son propre territoire et n’a pas exclu d’utiliser la force militaire pour l’annexer.

La Chine avait prévenu de «mesures déterminées et fortes» si Mme Pelosi allait de l’avant avec sa visite. Le ministère chinois de la Défense a déclaré mardi soir que la Chine mènerait une série d’opérations militaires ciblées pour «sauvegarder la souveraineté nationale» en réponse à la visite de Mme Pelosi. Le ministère s’est engagé à «contrecarrer résolument les ingérences extérieures et les tentatives séparatistes d' »indépendance de Taïwan »».

L’administration Biden n’a pas explicitement exhorté Mme Pelosi à annuler la visite, tout en cherchant à assurer à Pékin qu’elle ne signalerait aucun changement dans la politique américaine à Taïwan.

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a déclaré que la trahison de Washington «sur la question de Taïwan ruine sa crédibilité nationale».

«Certains politiciens américains jouent avec le feu sur la question de Taïwan, a déclaré M. Wang dans un communiqué. Cela n’aura certainement pas un bon résultat. L’exposition du visage intimidant de l’Amérique le montre à nouveau comme le plus grand saboteur de la paix au monde.»

Mme Pelosi a déclaré dans un communiqué juste après son arrivée que la visite de la délégation américaine «honore l’engagement indéfectible de l’Amérique à soutenir la démocratie dynamique de Taïwan».

«Notre visite est l’une des nombreuses délégations du Congrès à Taïwan – et cela ne contredit en rien la politique américaine de longue date», a-t-elle déclaré.

L’Armée populaire de libération a déclaré que les manœuvres de la Chine auraient lieu à partir de mardi soir dans les eaux et le ciel près de Taïwan et comprendraient le tir de munitions à longue portée dans le détroit de Taïwan.

«Cette action est un moyen de dissuasion solennel contre la récente escalade majeure des actions négatives des États-Unis sur la question de Taïwan, et un sérieux avertissement aux forces de l' »indépendance de Taïwan » en quête d' »indépendance ».»

L’agence officielle chinoise Chine nouvelle a déclaré que l’armée prévoyait de mener des exercices de tir réel du 4 au 7 août dans plusieurs endroits. Une image publiée par l’agence de presse indiquait que les exercices devaient avoir lieu dans six zones différentes des eaux entourant Taïwan.

Appuis au pays

Aux États-Unis, 26 législateurs républicains ont publié une déclaration de soutien bipartisan rare à la présidente démocrate de la Chambre. La déclaration qualifie de routine les voyages des membres du Congrès à Taïwan.

Le chef républicain du Sénat, Mitch McConnell, a déclaré qu’il soutenait la visite de Mme Pelosi comme une démonstration de soutien à la démocratie taïwanaise et a déclaré que toute allégation selon laquelle il s’agit d’un geste de provocation était «totalement absurde».

«Je pense qu’elle a parfaitement le droit d’y aller», a déclaré M. McConnell dans un discours au Sénat.

Le voyage n’a pas été officiellement annoncé à l’avance.

Des responsables américains ont déclaré que l’armée américaine augmenterait ses mouvements dans la région indo-pacifique lors de la visite de Mme Pelosi. Le porte-avions USS Ronald Reagan et son groupe de frappe se trouvaient lundi dans la mer des Philippines, selon des responsables qui se sont exprimés sous couvert d’anonymat pour discuter des opérations militaires.

Pendant ce temps, le ministère de la Défense de Taïwan a déclaré mercredi matin que la Chine avait envoyé 21 avions vers Taïwan, dont 18 avions de chasse.

Des pirates informatiques non identifiés ont réussi à temporairement paralyser le site internet du bureau de la présidence de Taïwan mardi soir.

L’avion de Mme Pelosi et de son entourage était parti de Malaisie plus tôt mardi, après une brève escale pour rencontrer le premier ministre Ismail Sabri Yaakob.

Mme Pelosi doit se rendre au Japon et en Corée du Sud au cours des prochains jours.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.