Nashville: les enquêteurs fédéraux auraient identifié une personne d’intérêt

NASHVILLE — Des sources policières ont révélé que les enquêteurs fédéraux avaient identifié une personne d’intérêt relativement à l’explosion qui a secoué le centre-ville de Nashville, le jour de Noël. 

Des enquêteurs de plusieurs corps policiers se sont rendus dans une maison à Antioche, dans la banlieue de Nashville, après avoir reçu des informations pertinentes, a déclaré un agent du FBI, Jason Pack. 

Un autre responsable a indiqué à l’Associated Press, sous couvert de l’anonymat, que les enquêteurs considéraient un individu associé à cette propriété comme une personne d’intérêt.

On pouvait voir des agents fédéraux regarder autour de la propriété, fouiller la maison et l’arrière-cour. Une image provenant de Google Maps montrait un véhicule de loisirs, similaire à celui qui a été utilisé  lors de l’explosion, garé dans la cour lorsque la photo a été prise en mai 2019; un journaliste de l’Associated Press sur les lieux n’a pas vu le véhicule sur la propriété en fin d’après-midi samedi.

Plus tôt samedi, les enquêteurs ont déclaré lors d’une conférence de presse qu’ils examinaient un certain nombre de pistes. Ils ont ajouté qu’aucun dispositif explosif supplémentaire n’a été découvert au centre-ville de Nashville.

Douglas Korneski, l’agent spécial chargé du bureau du FBI à Memphis, a déclaré que 250 agents, analystes et membres du personnel du FBI progressaient dans la recherche de la personne ou des personnes responsables de l’explosion d’une bombe placée dans un véhicule récréatif. Trois personnes ont été blessées.

«Cela va nous prendre un peu de temps, a-t-il dit. Notre équipe d’enquête remue ciel et terre pour comprendre qui a fait cela et pourquoi.»

L’Agence fédérale des situations d’urgence (FEMA) a indiqué que les tissus découverts sur les lieux de l’explosion étaient des restes humains.

Des pannes

L’explosion a continué de semer la pagaille dans les systèmes de télécommunication du Tennessee et même au-delà.

Les systèmes d’urgence de la police du Tennessee, du Kentucky et de l’Alabama, la ligne d’assistance téléphonique pour la COVID-19 de Nashville ainsi que des hôpitaux ont été privés de service téléphonique après qu’un bureau central de la société AT&T eut été affecté par l’explosion. Cet immeuble contenait un central téléphonique, avec des équipements de réseau à l’intérieur.

L’entreprise a refusé d’indiquer le nombre de clients présentement touchés par ces pannes.

AT&T a déclaré que les équipes de réparation sont confrontées à plusieurs défis: un incendie s’est notamment «rallumé pendant la nuit et a conduit à l’évacuation du bâtiment». Elles ont dû travailler avec des ingénieurs en sécurité et en structure et percer des trous d’accès dans le bâtiment afin de reconnecter l’alimentation.

«Nos équipes continuent de travailler 24 heures sur 24 pour rétablir les services après l’explosion d’hier matin (vendredi) à Nashville, a déclaré la société dans un communiqué, samedi. Nous avons pu établir deux centrales pour les cellulaires portables au centre-ville de Nashville. De nombreuses centrales portables supplémentaires sont déployées dans la région de Nashville.»

Le gouverneur du Tennessee Bill Lee a demandé samedi à la Maison-Blanche une assistance fédérale en raison de la «gravité et de l’ampleur» de l’explosion. Au moins 41 bâtiments ont été endommagés et les systèmes de communication — y compris les services de téléphonie résidentielle et cellulaire et les centres d’appels 911 — sont tombés en panne dans tout l’État, a-t-il déclaré.

Le Kentucky et le nord de l’Alabama ont également été affectés par des pannes, a ajouté M. Lee

Ray Neville, président de la technologie chez T-Mobile, a signalé que des interruptions de service affectaient Louisville, Nashville, Knoxville, Birmingham et Atlanta. «Nous continuons d’observer des interruptions de service dans ces zones à la suite de l’explosion d’hier. Les réparations se poursuivent 24 heures sur 24 et nous vous tiendrons au courant des progrès.»

Les pannes ont même brièvement interrompu les vols à l’aéroport international de Nashville, mais les activités ont repris normalement samedi. La Federal Aviation Association a ordonné une restriction de vol temporaire autour de l’aéroport, obligeant les pilotes à suivre des procédures strictes jusqu’au 30 décembre.

Selon le chef de la police de Metro Nashville, John Drake, les policiers ont répondu vendredi à un signalement de coups de feu avant de découvrir un véhicule récréatif qui diffusait un avertissement enregistré selon lequel une bombe exploserait dans 15 minutes. La police a évacué les bâtiments voisins et a appelé l’escouade anti-bombe. Le véhicule a explosé peu de temps après.

Les autorités croient que cette explosion était intentionnelle, même si elles en ignorent les motifs et la cible.

«Ce matin, j’ai visité le lieu de l’attentat, a indiqué M. Lee. Les dégâts sont stupéfiants. C’est un miracle qu’aucun habitant n’ait été tué.»

Le maire John Cooper a imposé un couvre-feu dans le centre-ville de Nashville jusqu’à dimanche pour limiter l’accès du public à la zone afin d’aider les enquêteurs toujours sur place.

Laisser un commentaire