Nathalie Normandeau: l’enquête préliminaire pourrait durer jusqu’à six semaines

QUÉBEC – L’enquête préliminaire de l’ex-ministre libérale Nathalie Normandeau et de ses six coaccusés pourrait durer jusqu’à six semaines, ont indiqué les avocats impliqués dans la cause.

Le juge Jean-Louis Lemay s’est étonné, mercredi, que le groupe d’avocats n’ait pu s’entendre pour une durée de quatre semaines.

Le magistrat a rappelé qu’ils avaient convenu le mois dernier de faire des efforts pour atteindre cet objectif.

Le procureur Claude Dussault a déclaré que la durée de l’enquête préliminaire était estimée à six semaines à raison de cinq jours par semaine d’audiences.

L’avocat de Mme Normandeau, Maxime Roy, a expliqué au juge que ses collègues et lui se sont entendus pour éviter les répétitions dans leurs contre-interrogatoires.

Le magistrat, qui a affirmé qu’il souhaitait procéder le plus rapidement possible, précisera les échéanciers le 14 octobre.