Navire Diamond Princess amarré au Japon: 454 infectés au COVID-19, lundi

YOKOHAMA, Japon — Le Japon confirme lundi que jusqu’à présent, 454 personnes ont été infectées par le nouveau coronavirus à bord du navire de croisière Diamond Princess.

Cette mise à jour comprend les 99 nouveaux cas signalés lundi; il y a environ 3700 personnes à bord, incluant le personnel.

En fin de semaine, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait savoir qu’il s’agissait de la plus haute concentration de cas de COVID-19 confirmés à l’extérieur de la Chine continentale.

Tard samedi soir, le gouvernement du Canada a annoncé qu’il procéderait à l’évacuation des Canadiens mis en quarantaine sur le navire amarré à Yokohama, au Japon.

Affaires mondiales Canada a affrété un avion pour rapatrier la plupart des 255 passagers canadiens du Diamond Princess. Ils seront tous examinés avant de pouvoir monter à bord de l’appareil.

Ceux qui présentent des symptômes de COVID-19 seront plutôt pris en charge par le système de santé japonais. Il y en aurait une quinzaine.

Entre-temps, près de 400 Canadiens sont toujours en quarantaine à la Base des Forces armées canadiennes de Trenton, dans le sud de l’Ontario, après avoir été rapatriés de la province chinoise de Hubei, où est située la ville de Wuhan, considérée comme l’épicentre du COVID-19. L’Agence de la santé publique du Canada a annoncé samedi la levée de la quarantaine pour 23 d’entre eux.

D’autre part, un avion transportant certains des quelque 380 passagers américains du Diamond Princess s’est posé tard dimanche soir à la base aérienne de Travis, dans le nord de la Californie. Un autre doit atterrir plus tard à la base aérienne de Lackland, au Texas.

 

 

 

 

Les plus populaires