NB: le médecin infecté à la COVID-19 qui a repris le travail a été suspendu

CAMPBELLTON, N.-B. — Le médecin qui a exposé au moins 150 personnes à la COVID-19 dans la région de Campbellton, au Nouveau-Brunswick, a été suspendu de ses fonctions.

La décision a été annoncée par le président-directeur général du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne. Ce réseau assure la prestation et la gestion en français des soins et des services de santé dans le nord et le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Ce médecin a contracté le virus au Québec et a continué d’offrir des soins à son retour au Nouveau-Brunswick, sans s’isoler. Les autorités du Nouveau-Brunswick disent que parmi les 150 personnes ont été exposées à ce médecin, 50 sont des travailleurs de l’Hôpital régional de Campbellton.

Dans un texte affiché sur la page Facebook du Réseau de santé Vitalité, Gilles Lanteigne ajoute que deux des six personnes atteintes de la COVID-19 ont été admises aux soins intensifs de l’Hôpital régional de Campbellton.

Jeudi, au moins 225 personnes ont subi un test de dépistage dans la région. D’autres tests sont offerts vendredi.

Lundi prochain, un centre de dépistage de la COVID-19 sera implanté à Pointe-à-la-Croix au Québec, qui n’est qu’à un jet de pierre de Campbellton. Le maire de Pointe-à-la-Croix, Pascal Bujold, signale que plusieurs de ses citoyens travaillent à l’Hôpital régional de Campbellton.

Gilles Lanteigne rappelle que dans le nord du Nouveau-Brunswick, de 20 % à 25 % des quarts de travail à l’urgence sont comblés par des médecins de l’extérieur de la province.