NÉ: arrestation d’un homme pour crimes liés aux armes à feu et à la contrebande

ANTIGONISH, N.-É. — Un quadragénaire du territoire autochtone de Paq’tnkek, situé près d’Antigonish, en Nouvelle-Écosse, fait face à de multiples chefs d’accusation, notamment liés aux armes à feu et à de la contrebande, après avoir été arrêté le 27 juin dernier.

Michael Alexander Kane a néanmoins été remis en liberté sous conditions. Il reviendra au tribunal en cour provinciale à Antigonish le 28 septembre prochain.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) signale que le 6 mai dernier, l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) a intercepté un colis qui devait être livré à un homme de Paq’tnkek. Le colis contenait un silencieux d’arme à feu, un dispositif prohibé. 

Le 27 juin, le colis a été livre à l’homme, qui a immédiatement été arrêté et des mandats de perquisition ont été exécutés. Les policiers de la GRC ont alors saisi des armes à feu, dont certaines étaient chargées et entreposées de façon négligente, ainsi que des munitions.

Michael Alexander Kane, qui a 40 ans, est notamment accusé d’importation d’un dispositif prohibé, de contrebande, d’usage et d’entreposage négligents d’une arme à feu et de possession d’une arme dans un dessein dangereux.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.